Dassault Systemes acquiert Quintiq, spécialiste de la planification

CloudRégulations
Dassault Systèmes

Dassault Systemes a profité de la publication de ses résultats trimestriels pour annoncer l’acquisition d’un éditeur hollandais, Quintiq, spécialiste de la planification et l’optimisation de la chaîne logistique.

Dassault Systèmes a fait plusieurs annonces aujourd’hui. Le groupe a procédé au rachat de l’éditeur néerlandais Quintiq, qui a développé une solution de planification et d’optimisation de la supply chain. Le montant s’élève à environ 250 millions d’euros.

Fondé en 1997 et basé à Bois-Le-Duc, aux Pays-Bas, Quintiq a mis au point un ensemble d’applications, sur site ou en mode cloud, de planification de la production, de la logistique et de la main d’œuvre. Ses solutions sont utilisées par 12 000 collaborateurs de 250 clients, tels que Novelis, Lafarge, ArcelorMittal, Walmart, DHL, DB Schenker, TNT ou encore KLM.

Une intégration dans 3DExperience

Ce rachat permettra d’enrichir la plate-forme 3DExperience, dédiée à la création 3D, de Dassault Systèmes, selon nos confrères d’ITespresso.

« La plate-forme 3DExperience couvre la totalité des activités d’une entreprise, au-delà de la conception, de l’ingénierie et de la production. Avec cette acquisition et grâce à la talentueuse équipe de Quintiq, nous augmentons notre capacité à fournir à nos clients une plate-forme d’expérience métier stratégique », souligne Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes.

« Avec la plate-forme 3DExperience, nos clients disposent d’un environnement complet pour modéliser, simuler et optimiser leurs activités, depuis leurs objectifs stratégiques jusqu’à la réalisation d’expériences remarquables. »

Quintiq va venir compléter les activités de la marque Delmia de Dassault Systèmes, en ajoutant ses solutions de planification et d’optimisation des opérations aux offres d’usine numérique et de gestion des opérations de production du groupe français.

Des résultats solides pour Dassault Systèmes

Dassault Systèmes a également publié ses résultats pour le deuxième trimestre fiscal et les chiffres sont en nette hausse. Ainsi, l’éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur a vu son chiffre d’affaires en hausse de 15% à 570,1 millions d’euro avec notamment une croissance de 13% des ventes de licences. Le bénéfice net par action (BNPA) a augmenté de 2% à 0,85 euro

Concernant les prévisions, le chiffre d’affaires est désormais prévu en hausse de 14 à 15% et le bénéfice par action à environ 3,5 euros.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur