Du Xeon sur les serveurs HP Integrity haut de gamme

Régulations

Du Xeon sur les Superdome, et en parallèle à l’Itanium, c’est ce qu’annonce HP avec les futurs serveurs Integrity qui répondent aux doux noms de code Dragon Hawk et HydraLynx.

L’annonce de la « road-map » d’HP autour de serveurs haut de gemme qui pourront tourner aussi bien sur des processeurs Intel Xeon qu’Intel Itanium, embarqués sur des lames différentes mais dans une même boîte, pourrait bien marquer un tournant dans l’histoire du constructeur. Les serveurs ‘high-end’ de la gamme Integrity, où figurent la gamme Superdome, seront équipés d’une plateforme commune pouvant supporter l’Itanium, ce qui est déjà le cas, mais surtout le processeur Intel Xeon. Une annonce qui pourrait bien accompagner la fin – dénoncée par HP, non commentée par Intel mais anticipée part une majorité d’observateurs et la concurrence – de l’Itanium.

L’annonce porte tout d’abord sur un serveur Superdome 2 surnommé Dragon Hawk, construit autour d’une lame (blade) 32 sockets (chaque socket peut recevoir un processeur multi coeurs) qui pourra semble-t-il indifféremment embarquer des serveurs blade Itanium ou Xeon dans une même boite. Autre annonce, HydraLynx, nom de code d’une ligne de serveurs blade HP dont les lames 2, 4 ou 8 sockets embarqueront également des fonctionnalités et des technologies développées pour l’Itanium.

Sur le haut de gamme de son offre serveurs, parallèlement à la plateforme Itanium sur laquelle le constructeur affirme continuer de développer les environnements HP-UX, OpenVMS et Nonstop, HP devrait bientôt proposer une plateforme Xeon sur laquelle s’exécuteront des environnements Windows Server et Linux hautement fiabilisées supportant des capacités mission critique.

A terme, profitant que la montée en puissance en continue de la plateforme processeurs Intel Xeon, les applications fortement parallélisées qui tirent profit de l’architecture et de la puissance des processeurs Itanium pourront (devront ?) être portées sur la plateforme Xeon.

Attention cependant, il s’agit bien d’une annonce, HP affirme que les premiers serveurs Superdome 2 embarquant du Xeon ne seront pas disponibles avant 2 ans… Au moment où Oracle souffle le froid sur l’Itanium et la stratégie d’HP de protection de son écosystème (lire notre article : « Du rififi autour de l’Itanium », HP profite de cette annonce pour affirmer qu’il maintient le développement de ses technologies OpenVMS et Nonstop. On peut cependant s’interroger, au vu de l’annonce, de la montée en puissance du Xeon, et même des projets d’Intel (d’ailleurs ils en sont où ceux là ?) de fusionner à terme les deux plateformes : combien de temps HP pourra-t-il maintenir son discours ? En tout cas, qu’il s’agisse d’IBM avec le Power ou Oracle Sun avec Sparc, la concurrence semble avoir déjà enterré l’Itanium !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur