e-santé: l’Europe interpelle les Etats membres sur les dépenses

Cloud

La Commission européenne presse les Etats membres de faire des économies dans la santé, en adoptant des process via Internet. Ce qui signifie investir…

Budapest.- Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne, en charge de la stratégie numérique, a décidé d’investir le domaine de la santé publique de façon plus radicale:  “Alors que les citoyens et les gouvernements doivent faire attention à chaque euro dépensé, l’e-santé peut contribuer à améliorer l’efficacité des systèmes de santé, et peut donner un nouvel élan à l’économie et renforcer l’autonomie des patients. Il faut investir dès aujourd’hui dans l’e-santé!” , a-t-elle déclaré à l’ouverture de la convention eHealth Week 2011 (avec la World of Health IT Conference & Exhibition) qui se tient du 10 au 12 mai dans la capitale de la Hongrie.

Le commissaire européen chargé de la Santé et de la politique des consommateurs, John Dalli, a mentionné la nouvelle directive intéressant les transfrontaliers: “Je suis convaincu que la nouvelle directive sur les droits des patients en matière de soins transfrontaliers nous permettra de recueillir les fruits de l’e-santé afin de bénéficier d’un meilleur accès à des soins sûrs et de qualité partout en Europe . Les patients européens apprécieront très vite les avantages de cette nouvelle loi.

En parallèle de cette convention, se réunit une Conférence ministérielle sur l’e-santé organisée conjointement par la Commission Européenne et la Présidence hongroise du Conseil de l’Europe.  C’est la première fois que Bruxelles délègue deux commissaires européens pour assister à cet événement, ce qui marque un engagement croissant de l’Europe dans ce domaine de l’e-santé.

L’eHealth Week 2011 est le plus grand rassemblement annuel des communautés de l’e-santé en Europe. Le thème 2011 s’intitule: “L’investissement dans les systèmes de santé du futur“.  Les intervenants insistent sur le fait que l’e-santé est un élément essentiel pour garantir un système de santé d’envergure internationale. Mais encore faut-il la mettre en oeuvre !
Miklós Szócska, secrétaire d’État à la Santé du gouvernement hongrois, explique : “(…) Les solutions intelligentes apportent de nouveaux éléments dans la prise de décision en matière de politiques de santé. (…). Les applications informatiques permettent de garantir la mise en place d’un système de santé sûr et de qualité. La technologie de l’information est vitale pour moderniser la santé, et l’innovation est au coeur du développement de nouvelles solutions qui favorisent la transition vers de nouveaux modèles de soins. La Présidence hongroise du Conseil de l’U.E. reconnaît que l’e-santé peut contribuer à un meilleur investissement dans les systèmes de santé du futur et pense que l’Union européenne devrait encourager l’innovation dans la création de solutions de soins numériques. L’accélération du développement et de la diffusion des systèmes d’e-santé apportera le soutien nécessaire à la création de systèmes de santé durables, afin de promouvoir une meilleure compétitivité à l’échelon européen.”

Le vieillissement de la population
Stephen Lieber, président de Healthcare Information and Management Systems Society (HIMSS), co-organisateur de l’événement, a déclaré : “L’e-santé peut nous aider à résoudre les défis les plus urgents qui se posent dans le domaine de la santé enEurope , notamment en ce qui concerne le vieillissement de la population. Mais elle ouvre également de nouvelles perspectives économiques, avec l’émergence d’un nouveau marché porteur de nouvelles activités et de nouveaux emplois, dans lequel l’ Europe peut réellement montrer la voie au reste du monde“.

Le marché de l’e-santé européen est estimé actuellement à environ 15 milliards d’euros et croît au rythme annuel de 2,9 %.
___________________________________________
Une Université d’été e-santé à Castres

L’édition 2011 de l’Université d’été de la e-santé se tient à Castres les 6, 7 et 8 juillet 2011 (5è édition). Elle s’adresse à la fois aux entreprises du secteur des technologies et de la santé, professionnels de santé, associations de patients et d’aide soignants, décideurs, élus, représentants de collectivités, chercheurs, enseignants, étudiants, acteurs de la protection sociale, etc. Elle s’ouvre cette année plus largement sur l’Europe, avec une double approche: 1- journées d’expertise et de veille économique et technologique, 2-des rencontres d’affaires. Trois thèmes sont au menu:
· la dépendance des personnes âgées : les enjeux, les investissements, les nouveaux métiers,
· comment lever les freins au développement de la e-santé : les contraintes juridiques, économiques,
technologiques, normatives, …
· les réalisations et les projets e-santé remarquables en 2011 : en Midi-Pyrénées, mais aussi en France et en
Europe.
Programme, contacts, inscription
: www.universite-esante.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur