Easynet rafraîchit son offre VPN IP – avec Maiaah

Réseaux

L’intégration de la petite société animée par Thibault Bechetoille porte ses fruits: Easynet France se flatte de sérieuses références

L’offre présente un avantage: elle permet des architectures multi-VPN: on peut constituer des sous-réseaux, étanches entre eux (divisions, filiales, partenaires…); et on peut assurer un contrôle des flux applicatifs au sein du VPN IP(réseau privé virtuel, utilisant des liaisons Internet). Un autre de ses atouts est de pouvoir différencier la qualité de service par classes hiérarchisées: 5 niveaux de priorité peuvent être alloués, allant des e-mails ou des transferts de fichiers (qui relève du temps différé) jusqu’à la voix sur IP (qui exige du temps réel). L’un des points forts de Maiaah aura été incontestablement d’avoir investi, de façon méthodique sinon artisanale -au sens positif- dans le protocole MPLS pour gérer la ‘prioritisation’ des flux. Et cette expertise dans l’ingénierie du trafic paie: le temps de réponse peut être amélioré d’un facteur 3 sur un réseau IP intelligent, même congestionné: de 4,5 secondes, on tombe à 1,2 seconde (test réalisé chez Gillette Corp, applicaton SAP R3). Pour les flux non-IP (SNA d’IBM, X25, IPX ou DECnet…), l’opérateur propose l’encapsulation.

Des accès SDSL “pro” En termes de connexions, la nouvelle offre de VPN IP d’Easynet / Maiaah repose sur les liaisons SDSL “pro”, fournies par France Télécom (Turbo DSL) -voir notre sélection de tarifs ci-après. Précisons, au passage, qu’Easynet a décidé de s’en remettre à son partenaire Télécom Développement pour le dégroupage: il n’investira pas au delà des 7 points de dégroupage dont il dispose sur Paris. A l’international, Easynet a choisi de s’appuyer sur l’infrastructure et les services d’Infonet, l’opérateur des opérateurs. En Europe, grâce à son infrastructure télécoms sur fibre optique (couverture sur 8 pays principaux), Easynet compte gagner 150 à 200 nouveaux clients VPN IP dans l’année qui vient. Maiaah au moment de rejoindre Easynet comptait déjà 30 clients, dont des sites présentant une architecture particulièrement bien optimisée, comme SE2I/ Foncia ou ViaMichelin. Des coûts à comparer…

Voici une sélection de quatre forfaits mensuels en SDSL: -Business 1600 débits garantis montants/descendants de 256 kbps / 256 kps: 559 euros ht/mois -Business 1600 S débits garantis montants/descendants de 400 kbps / 400 kps: 768 euros ht/mois -First 500S débits garantis montants/descendants de 512 kbps / 512 kps: 616 euros ht/mois -First 1000 S débits garantis montants/descendants de 1024 kbps / 1024 kps: 754 euros ht/mois Il convient d’y ajouter le coût du routeur, 380 euros, et des frais de mise en service: 150 euros ht.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur