EBay gagne moins d'argent et perd sa p-dg

Cloud

Le géant des enchères en ligne affiche une baisse générale de ses résultats en 2007

Gros temps chez eBay. Le géant de la vente en ligne n’a pas affiché en 2007 les résultats escomptés. Certes, le groupe américain a clos son quatrième trimestre avec un bénéfice net en augmentation de 53% à 531 millions de dollars. Le bénéfice par actions, de 45 cents, est supérieur de 4 cents à la valeur attendue par les analystes.

La croissance obtenue au cours du dernier trimestre a surtout été générée par les filiales comme Shopping.com, StubHub et Kijiji

dont les revenus atteignent 1,5 milliard de dollars, soit un chiffre en hausse de 21%.

PayPal et Skype, deux autres activités du groupe, ont enregistré des CA respectivement de 563 et 115 millions de dollars. Ce qui équivaut à une progression de 35% pour la solution de paiement en ligne et 76% pour le service de VoIP.

Ces quelques chiffres positifs contrastent avec le reste de l’année. Pour l’ensemble de l’année 2007, le bénéfice net à chuté de 69% à 348 millions dollars. Le rachat de Skype (pour 2,6 milliards de dollars), pas encore digéré par eBay, a lourdement grevé les résultats financiers du groupe. Le service de téléphonie par IP a tout de même entraîné une charge exceptionnelle de 1,39 milliard d’euros au troisième trimestre…

Pour l’année en cours, eBay ne devrait pas afficher des résultats beaucoup plus positifs. Le groupe, dans son avertissement sur résultats, prévoit un CA de 8,5 à 8,75 milliards, là où les analystes tablaient plutôt sur un CA à 9 milliards. La firme annonce également un bénéfice par action de 1,27 à 1,31 dollar, donc inférieur à celui attendu par les analystes (1,66 dollar).

Le départ confirmé de Meg Whitman, P-dg d’eBay, après une décennie de gouvernance, intervient dans un contexte morose. La patronne laisse toutefois derrière elle une belle réussite comme le rappelle Le Figaro. Un groupe diversifié disposant d’activités dans la téléphonie en ligne (Skype), le paiement (PayPal), les petites annonces (Kijiji) et l’e-commerce (Shopping.com).

En 10 ans, la dirigeante ne semble avoir réalisé qu’un seul faux pas : le rachat de Skype. Un geste sanctionné par la bourse. L’action du groupe a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis.

Le nouveau P-dg, John Donahoe, ancien directeur des enchères et des ventes, aura fort à faire pour redorer l’image de son groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur