Les éditeurs français de logiciels doutent, malgré la croissance

DSIEditeurs de logicielsProjets

Le marché de l’édition de logiciels en France devrait progresser de 2,6% cette année 2014, mais l’optimisme des éditeurs est mesuré, observe l’Afdel dans son baromètre semestriel.

Selon la nouvelle édition du baromètre Cockpit proposée par l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (Afdel), le CXP, PAC et GE Capital, le marché de l’édition de logiciels en France devrait croître de 2,6% cette année, grâce au SaaS essentiellement, et ce après avoir gagné 1,2% l’an dernier. Malgré tout, les incertitudes économiques font douter les adhérents.

Stabilité des ventes aux grands comptes

Alors que 61% des éditeurs interrogés anticipaient une hausse ou une forte hausse de leurs carnets de commandes il y a six mois, ils ne sont plus que 50% à le penser aujourd’hui. Ils sont 58% à constater une extension des cycles de décision d’achat au 1er semestre 2014, un taux en hausse de 13 points par rapport au 2e semestre 2013. Si les investissements logiciels des entreprises de taille moyenne et des grands groupes sont stables, les TPE limitent les frais : 35% des éditeurs constatent une baisse des ventes auprès des TPE, soit une hausse de 9 points sur un semestre.

La transformation numérique des organisations dynamise le marché dans son ensemble. Les indicateurs de ventes de solutions fonctionnelles autour des données, du management de la relation client (CRM) et de gestion de la chaîne logistique (SCM) sont à la hausse. Les acquisitions dans le domaine du logiciel par de grandes entreprises françaises le sont également. Parmi ces grands groupes : GDF Suez, acquéreur de l’américain Ecova, Schneider Electric qui a racheté le britannique Invensys, ou encore Gemalto qui s’est offert l’américain SafeNet.

Un développement poussif à l’international

Les acquisitions d’ampleur à l’étranger sont l’oeuvre de grands groupes industriels le plus souvent. Les éditeurs de logiciels français, de leur côté, se développent encore peu hors de leurs frontières. 50% d’entre eux déclarent mener des projets à l’international, contre 72% pour l’ensemble des entreprises. Pour Jamal Labed, président de l’Afdel, des partenariats pourraient permettre une accélération de la croissance à l’international des éditeurs français du numérique. Une industrie « essentiellement constituée de PME qui peinent à atteindre leur taille critique et à trouver le financement pour croître hors de nos frontières », a expliqué Laurent Calot, président du directoire du groupe CXP. « Toutefois, sous une forme ou une autre (accords de distribution, projets internationaux de leurs clients…), lentement mais sûrement, nos éditeurs grignotent des parts de marché à l’étranger », a-t-il assuré.

crédit photo © baurka – Fotolia.com

Lire aussi

– La croissance du marché du logiciel s’accélère en France
– Le marché du logiciel en France mêle croissance et recrutement


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur