EMC Documentum: la gestion des data en environnement SaaS se concrétise

Réseaux

A l’occasion de son évènement européen dédié à la gestion de contenu, le groupe américain a précisé sa stratégie et insisté sur son engagement vers le ‘cloud computing’

Lisbonne.- Pour les entreprises, le scénario possible qui pourrait virer au cauchemar ne concerne pas tant les délocalisations ou le réchauffement de la planète que la croissance du volume des données. Textes, photos, vidéos, e-mails, réseaux sociaux… la production d’information explose tandis que les supports se multiplient. Cette avalanche de données est un défi pour l’entreprise mais cela peut aussi devenir un atout pour qui sait la gérer.  C’est ce que Mark Lewis,  directeur de la branche « Information  Intelligence Group » d’EMC et nouveau CSO (directeur de la stratégie) du groupe américain, a voulu démontrer à l’occasion du Momentum 2010 qui se tient à Lisbonne jusqu’au 28 octobre: « Il y a trois grandes tendances qui vont pousser le changement : l’information en 3D ; l’augmentation des contraintes réglementaires et l’émergence de nouveaux usages. »

EMC Mark Lewis

Ainsi, Mark Lewis a rappelé que le nombre de messages envoyés par les réseaux sociaux étaient désormais supérieurs à celui des e-mails sur les messageries traditionnelles. Mais surtout, ces nouveaux usagers d’Internet veulent avoir le contrôle de leur IT : ils réclament du SaaS (Software as a service) pour leurs applications et souhaitent pouvoir choisir leur terminal tel que l’iPad ou le Blackberry. « Cela signifie que les DSI ne vont plus pouvoir dire aux salariés quelle information peut être utilisée ou non » note Mark Lewis.
Après le constat, il faut trouver les moyens de gérer ces paradigmes et c’est là qu’intervient EMC qui depuis le rachat de Documentum en 2003 a fait de l’ECM (Enterprise Content Management) un de ses chevaux de bataille : « Notre rôle est d’optimiser au maximum ce que l’on peut tirer de l’information et de réduire les risques » a souligné le nouveau CSO. En clair, les silos d’informations et les données issues des applications doivent être intégrées et suffisamment accessibles aux entreprises pour qu’elles puissent en tirer profit. Le tout dans un environnement marqué par la croissance du Cloud computing et de l’Internet mobile.

La plateforme xCP au dessus de l’offre Saas
Le Cloud Computing est d’ailleurs l’axe principal du développement d’EMC Documentum : «Notre  stratégie est dans, sur et pour le Cloud » martèle Mark Lewis. Le Cloud permet en effet de s’affranchir des plateformes et il offre une flexibilité et une capacité cruciale à l’heure où le traitement des données va bientôt se faire en  Zettaoctet. Au dessus de cette infrastructure, trône xCP, la plateforme de composition d’applications qui avait été présentée il y a un an et dont les premières solutions viennent d’être lancées. Ainsi, l’Indien Wipro a annoncé une solution de gestion électronique de comptes bancaires développée avec cette plateforme. Enfin, la troisième couche de cette gestion de l’information selon EMC , ce sont les interfaces de nouvelles générations qui répondent aux besoins d’autonomie et de flexibilité réclamée par l’utilisateur.

« Notre stratégie est en marche et elle fonctionne » a conclu Mark Lewis après trois ans passés à la tête de l’Information Intelligence Group. Un bilan que beaucoup partagent mais avec certains doutes. Comme ces experts rencontrés pendant le salon: ils s’étonnent notamment de l’absence d’un véritable outil de Business Intelligence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur