Etat du Kerala (Inde): nouveau bras de fer contre Microsoft

Régulations

L’état communiste indien du Kerala a banni Windows de ses administrations

Il y a d’abord eu le programme ITAschool, pour offrir aux six millions d’étudiants que compte l’Etat communiste du Kerala, au sud de l’Inde, un accès à des ordinateurs exclusivement sous Linux.

Aujourd’hui, le gouvernement du Kerala franchit une étape supplémentaire en faisant de cet Etat “une destination du logiciel libre“, a affirmé à l’AFP le ministre en chef V.S. Achuthanandan, âgé de 83 ans !

Nous sommes en train de créer un pool de talents pour Linux. Nos étudiants vont être formés sur les systèmes d’exploitation Linux et nous développons un module de formation.

Après l’annonce du programme ITAschool, Microsoft a vainement tenté de reprendre du terrain en appliquant sa politique tarifaire agressive pour les pays émergents et pour faire face à Linux : au Kerala, une licence Windows serait vendue aux alentours des 25 dollars !

Mais engagé dans sa lutte contre les multinationales américaines (rappelons que Coca Cola et Pepsi ont été bannis de cet Etat), le gouvernement tient bon et s’appuie sur deux arguments de poids : Linux est gratuit et le code de Windows demeure secret?

Le Kerala est un Etat clé pour l’Inde et pour Microsoft. D’abord par sa population de 32 millions d’habitants, mais aussi par son taux d’alphabétisation de 90,9 %, l’un des plus forts dans ce pays dont la moyenne officielle est de 68,4 %.

De quoi fournir des flots d’étudiants exclusivement formés sur Linux… Une perspective qui doit donner des sueurs froides à Microsoft !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur