Facebook réinvente le partage : 100 millions de profils à télécharger !

Sécurité

Quand un membre de Facebook laisse son profil public, il n’imagine pas forcément qu’il pourra se retrouver sur un fichier téléchargé par des milliers d’internautes. Et pourtant…

Facebook s’amende via son projet de désactivation « simple » des comptes de ses membres, mais reste sans cesse rattrapé par la réalité. Et la réalité facebookienne touche aujourd’hui quelques 100 millions de membres du plus puissant des réseaux sociaux. Accessibles depuis l’annuaire du réseau social, leurs données personnelles ont été regroupées dans un fichier téléchargeable par le consultant en sécurité, Ron Bowes.

Comme souvent ces derniers temps, cela part d’une bonne intention, forcément ! Ron Bowes de Skull Security souhaitait ainsi remettre la protection de la vie privée sur le tapis en collectant des données publiques de membres de Facebook. Rien d’illégal là-dedans puisque ces membres n’avaient pas décoché l’option « apparaître dans les recherches publiques » au sein de leurs profils.

Une fois la collecte réalisée, Ron Bowes l’a diffusée sur la Toile sous la forme d’un fichier téléchargeable de 2,8 Go. Depuis, les noms, les adresses de profil, les adresses postales voire même les numéros de téléphone, lorsqu’ils sont communiqués, de milliers de membres de Facebook naviguent, téléchargés d’un réseau P2P ou d’un autre.

Selon Facebook, qui a récemment atteint les 500 millions de membres, aucune faute n’a été commise puisqu’il s’agit de données publiques. « Aucune donnée privée n’a été compromise », a ainsi déclaré le site, droit dans ses bottes, à la BBC, rappelant que des paramètres permettaient de sécuriser son compte sur le réseau. Autrement dit, si les internautes ne savent pas se servir de Facebook, c’est leur problème.

Alors que les organisations de défense de la vie privée font des bonds, l’expert, dont le site est indisponible depuis de nombreuses heures, compterait diffuser une seconde vague de noms et de données de membres, des profils non publiques cette fois. Il passerait par les listes d’amis des membres dont le profil est public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur