Femmes dans la Tech : 4 points à retenir du rapport Accenture

Projets

Promouvoir davantage de femmes dans les technologies de l’information est une ambition contrariée. Accenture et Girls Who Code font le point.

Pour réduire le déficit de profils qualifiés et atteindre vos objectifs commerciaux dans la Tech, « recrutez davantage de femmes ! ». C’est en tout cas le point de vue défendu par Accenture et Girls Who Code, enquête américaine à l’appui.

L’absence d’une approche inclusive dans la filière freine encore le processus.

Les retours de professionnelles du secteur et de responsables RH en témoignent.

La Tech mène à tout ?

Voici 4 points à retenir du rapport « Resetting Tech Culture »* :

1. Sous-représentation tenace

Aux États-Unis, la proportion de femmes qui travaillent dans les technologies de l’information (IT) était plus élevée en 1984 (35%) qu’aujourd’hui (32%).

Leur sous-représentation est plus marquée encore parmi les ingénieurs (16%) et les directeurs des systèmes d’information (18%) des entreprises concernées par l’enquête.

2. Quitter le secteur à 35 ans

La Tech mène à tout, à condition d’en sortir ?

50% des professionnelles interrogées exerçant dans les technologies quittent le secteur avant l’âge de 35 ans. Ce taux plafonne à 20% dans d’autres secteurs.

Le plus grand nombre de répondantes (37%) ont déclaré avoir quitté leur carrière dans l’IT en raison d’une culture d’entreprise considérée comme toxique.

L’insatisfaction à l’égard de leur poste actuel (31%) et la perspective d’un nouvel emploi hors technologie (22%) sont d’autres motifs de départ fréquemment exprimés.

3. Différend avec les RH

Les responsables des ressources humaines (RH) sont deux fois plus susceptibles (45%) que les professionnelles de l’IT elles-mêmes (21%) de dire qu’il est « facile pour les femmes de s’épanouir dans la technologie. »

Au-delà des divergences, peut-on ouvrir le champ des possibles ?

4. Perspectives d’avenir

Doubler le nombre de femmes employées dans les technologies de l’information au cours de la décennie à venir est possible, selon les auteurs du rapport.

Comment soutenir et promouvoir le personnel féminin existant et faciliter l’intégration de nouveaux talents dans la Tech ?

Inclure et promouvoir

« Créer des organisations inclusives est une stratégie gagnante pour améliorer la carrière des femmes et leur avancement dans les technologies. Elle l’est aussi pour l’économie en général », a déclaré Kathryn Ross, responsable mondiale Open Innovation et Black Founders Development Program d’Accenture Ventures.

« Un leadership audacieux, une action globale et un environnement motivant » sont des facteurs clés d’une « culture inclusive », a-t-elle ajouté. « Plus l’engagement est élevé dans ces domaines, plus les femmes sont susceptibles de prospérer. »

Comme d’autres, le groupe de conseil et l’organisation Girls Who Code recommandent donc d’investir et d’enrichir une culture de travail inclusive. Celle-ci passe, entre autres, par l’engagement et la diversité du leadership, du mentorat et du réseautage.

Les modèles peuvent aussi contribuer à l’augmentation de la part des diplômées des filières STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques).

*Le rapport « Resetting Tech Culture » (« réinitialiser la culture tech ») agrège les données de trois enquêtes en ligne menées en 2019 aux États-Unis. 500 responsables RH, 1990 professionnelles du secteur IT et 2700 étudiantes ont été interrogées.

(photo by Anna Shvets from Pexels)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT