Flash : Safari, dernier navigateur à abandonner la technologie d’Adobe

LogicielsNavigateursPoste de travail

Lancée en 1996, la technologie Flash va disparaitre des écrans Web. Apple est le dernier à supprimer le greffon de la nouvelle version de Safari.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le prochain Safari ne supportera pas Flash.  Il s’agit de la version (Release) 99 pour macOS Catalina et macOS Mojave.

Un acte qui signe l’extinction définitive de la technologie d’Adobe qui  avait annoncé dès 2017 que sa mise au rebut s’effectuerait fin 2020. « Plus précisément, nous arrêterons la mise à jour et la distribution de Flash Player en fin d’année 2020 et encourageons les créateurs de contenu à migrer tout contenu Flash existant vers de nouveaux formats ouverts », précisait  l’éditeur. 

Par formats ouverts, on évoque le HTML5, le WebGL et le WebAssembly, qui se sont imposées au cours dernières années.

Apple est ainsi le dernier éditeur de navigateur web a entériner une décision déjà prise par ses concurrents : Mozilla Firefox en janvier 2019, Google Chrome depuis juillet 2019 et Microsoft Edge en septembre dernier, 

Google avait porté le coup de grâce en octobre 2019 en annonçant  qu’il cesserait d’indexer les contenus reposant sur cette technologie.

Le géant de la recherche avait franchi plusieurs étapes auparavant :

  • Septembre 2015 : Chrome bloque par défaut le rendu des contenus Flash jugés « non essentiels » à l’expérience utilisateur – essentiellement ceux de moins de 300 x 400 pixels.
  • Décembre 2016 : Chrome ne signale plus à un site que Flash Player est disponible, sauf si l’utilisateur en a autorisé l’exécution sur ledit site.
  • Octobre 2017 : disparition de l’option permettant à Flash Player de s’exécuter sans demander la permission.
  • Septembre 2018 : tous les sites qui utilisent Flash nécessite une permission, et ce à chaque session.

Flash inventé par Macromedia

Flash a permis une évolution du web vers des pages plus dynamiques, mais aussi l’essor de la musique et de la vidéo sur Internet. Ce greffon a pourtant été décrié, essentiellement à cause d’ abus de publicités trop voyantes ou de sites inutilement chargés en éléments Flash.

C’est en 2005 que Adobe, éditeur de Photoshop et d’Acrobat, met la main sur Macromedia, le créateur américain de Flash et de Dreamweaver.  Une transaction de plus de trois milliards de dollars effectuée en échange d’actions.

 

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT