France: un PC à 1 euro par jour pour les étudiants

Régulations

C’est la principale mesure de lutte contre la fracture numérique annoncée par François Fillon, le ministre de l’Education nationale

Si le taux d’équipement en informatique et le nombre d’abonnés Internet ne cesse d’augmenter dans notre pays, il reste encore de la marge. Et certaines populations sont moins bien loties que d’autres, notamment les étudiants souvent refroidis par le prix du matériel.

C’est à cette population universitaire que le Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Fillon a décidé de s’adresser en priorité. Dans un entretien aux Echos, le ministre annonce que dès septembre “nous proposerons, en partenariat avec les constructeurs, les éditeurs de logiciels, les banques et les universités, à chaque étudiant d’acheter un ordinateur portable à crédit pour 1 euro par jour, soit le prix d’un café”. Excellente initiative, même si François Fillon ne dit pas sur combien d’années durera ce crédit. Quelle sera la somme finalement payée pour acquérir la machine? Au ministère on indique que cette question fait encore l’objet de discussions avec les constructeurs et les partenaires. Le prix définitif sera connu en septembre mais on assure que tout sera fait pour que le prix soit préférentiel et le crédit, relativement court. Mais un PC non connecté ne sert pas à grand chose. Chaque étudiant recevra donc un abonnement haut débit gratuit sur leurs campus équipés en Wi-Fi. Encore faut-il que ces campus soient équipés. “Près d’une université publique sur deux sera équipée d’un accès Wi-Fi à la rentrée 2004”, promet François Fillon. A vérifier. Dans le même temps, seront développés des contenus éducatifs en ligne: “Nous allons mobiliser 2.000 enseignants pour recenser sur le terrain les demandes de contenus et les usages pédagogiques dans le cadre du projet Schene (schéma d’édition des contenus numériques pour l’éducation). Le résultat de leurs travaux sera disponible en octobre 2004”, explique le ministre. Un programme qui semble alléchant, mais quels sont les moyens? François Fillon assure qu’il dispose d’un budget de 100 millions d’euros pour développer la société de l’information.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur