Free Mobile compte autant d’abonnés que Free

Réseaux
Xavier Niel, patron d'Iliad, présente l'offre mobile de Free

Avec plus de 5,2 millions d’abonnés Free Mobile acquis en un an, Iliad revendique près de 8% du marché mobile français.

Il aura fallu dix fois moins de temps à Iliad pour conquérir autant d’abonnés mobiles que fixes. En moins d’un an, Free Mobile a recruté plus de 5,2 millions de clients (dont 800.000 au 4e trimestre), vient d’annoncer sa maison mère à travers les résultats 2012. Iliad revendique près de 8% du marché mobile.

Pour sa part, Free affiche 5,173 millions d’abonnés ADSL au 31 décembre 2012 après quasiment dix ans d’existence. Soit, avec les 191.000 utilisateurs d’Alice, un total de 5,36 millions clients fixes (+10,6% par rapport à 2011). 94,1% d’entre eux sont dégroupés.

Plus de 500.000 nouveaux abonnés ADSL

Ce qui se traduit par une croissance remarquable dans le fixe de 515.000 nouveaux abonnés. « Soit près de 1 nouvel abonné sur 2 », indique Iliad. La stratégie de subvention de l’offre mobile pour les abonnés fixe (0 euro pour 2 heures de communications mobiles chez les clients ADSL, ou 15,99 au lieu de 19,99 euros le forfait illimité et 3 Go) a donc fonctionné à plein dans l’autre sens. La croissance des activités fixes se voit ainsi relancée de 9% (12% sur le seul 4e trimestre).

Au final, le chiffre d’affaires 2012 s’établit à 3,15 milliards en hausse de 48,6% par rapport au 2,12 milliards de 2011. Une hausse naturellement portée par l’activité mobile qui génère près d’un quart du CA à 844 millions d’euros (dont 124,4 millions issus des ventes de terminaux). La part de l’activité fixe s’élève à 2,32 milliards en hausse de 9,4%. À 36 euros, le revenu moyen par abonnés au fixe progresse de 0,50 euro. « Grâce au succès de son offre Freebox Révolution », indique le groupe.

Un secteur chamboulé

Iliad profite de ces bons résultats pour se vanter d’avoir chamboulé le secteur. D’abord avec la multiplication des offres sans engagement (SIM only) poussées par l’arrivée de Free Mobile. Des offres qui devraient séduire toujours plus d’utilisateurs puisque le parc des clients non engagés s’établit aujourd’hui à 35 millions (+7 millions en un an). Ensuite par l’explosion des téléphones mobiles vendus sans subvention dont le taux serait passé de 3% à 15%.

Et, globalement, le marché mobile français a connu une croissance de 4,5 millions d’abonnés, dont Free Mobile a certainement contribué pour une bonne part. Le groupe n’en reste pas moins attendu sur sa stratégie pour les prochaines années, notamment avec le développement de la 4G et la poursuite de la construction de son réseau en propre. Mais le pavé jeté dans la marre de la téléphonie mobile par Iliad n’a certainement pas fini d’éclabousser le secteur.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur