Free Mobile dépasse les 8 millions d’abonnés mobiles

MobilitéRéseaux
Free mobile SIM cube (crédit photo @ Free)

Free mobile a recruté plus de 2,8 millions de clients mobiles en 2013 et 276 000 dans le fixe. L’opérateur touche désormais plus de 13 millions de clients, pour un chiffre d’affaires en hausse, à 3,7 milliards d’euros.

En 2013, Free a recruté 3,1 millions de nouveaux abonnés. L’essentiel sur l’offre mobile avec 2,8 millions de clients. Le « premier recruteur » du secteur, comme se définit Iliad, la maison mère, elle-même. Les formules agressives de Free ont continué à payer en 2013.

Du coup, la base clients mobiles de l’opérateur atteint aujourd’hui les 8,04 millions de comptes. Soit 12% du marché. Quasiment la moitié de son objectif de servir 25% des utilisateurs de téléphones mobiles en France à terme. En à peine 2 ans.

Le chiffre d’affaires de l’activité mobile a progressé de 50% en 2013 pour atteindre 1,26 milliard d’euros. Soit un tiers du chiffre d’affaires du groupe. Ce qui se traduit par un Ebitda consolidé positif à 113,5 millions d’euros contre -46,1 millions en 2012. « L’atteinte de la taille critique nécessaire à l’absorption de la base de coûts fixes et la hausse du trafic transporté sur le réseau Free Mobile grâce principalement à l’utilisation des fréquences 900 MHz dans les zones denses et aussi à l’extension de la couverture du réseau Free Mobile » expliquent cette amélioration notable, selon le communiqué du groupe.

Poursuite des recrutements dans le fixe

Rappelons que, dans le cadre des accords d’itinérance passés avec Orange, chaque communication transitant par le réseau de l’opérateur historique est facturée à Free. Le fait de réduire sa dépendance au réseau national de son partenaire (et néanmoins concurrent) au profit du sien propre permet donc à Iliad de limiter cette ligne de dépenses. Au 31 décembre, Free déclarait couvrir 60% de la population en 3G avec 2 500 sites en services.

En revanche, les récentes innovations commerciales (ouvertures de la 4G au même prix que la 3G, roaming dans certains pays, lancement des femtocell, offre de location de smartphones…) risquent de peser sur la rentabilité immédiate. Mais elles permettent « de maintenir une excellente dynamique commerciale », estime Iliad.

Les recrutements dans le fixe se sont poursuivis avec 276 000 nouveaux abonnements. Free revendique une part de marché de 25% environ sur l’année avec 5,65 millions de clients, ADSL essentiellement, l’opérateur ne détaillant pas le nombre de raccordements FTTH (fibre à domicile).

13,7 millions de clients

Au total, Free a frôlé les 13,7 millions de clients, fixes et mobiles, fin 2013. Cela se traduit par un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros (dont 2,5 milliards sur le fixe) en hausse de près de 19%. Un taux de croissance enviable dans le secteur. Le résultat net dépasse les 265 millions d’euros, en hausse de 42,3% par rapport à 2012.

2014 promet d’être une année agitée avec la mise en vente de SFR. Si Bouygues emporte le morceau, Iliad pourrait racheter le portefeuille de fréquences 2G/3G/4G de Bouygues Telecom et son réseau mobile afférent (mais pas les abonnés) pour un montant pouvant aller jusqu’à 1,8 milliard d’euros. « Dans une configuration de marché revenu à trois acteurs, cette opération permettrait à Free Mobile d’accélérer sa dynamique commerciale ambitieuse au bénéfice du consommateur dans un contexte de concurrence par les infrastructures en renforçant considérablement son autonomie et son portefeuille de fréquences », commente le groupe.

Au-delà de cette éventualité (qui nécessitera l’accord des régulateurs), Free entend déployer plus de 1 500 sites mobiles sur l’année afin d’atteindre les 75% de la population en 3G (conformément à ses obligations pour janvier 2015) et 50% en 4G. Les investissements dans le dégroupage et la fibre se poursuivront également, mais Iliad n’entre pas dans les détails. Globalement, en 2013, les investissements du groupe ont pesé pour 24% du chiffre d’affaires. Ce lundi matin, après publication des résultats (et des déclarations du ministre Arnaud Montebourg dans le week-end), l’action Iliad progressait de près de 13% pour une capitalisation de plus de 10,6 milliards d’euros.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur