Free ouvre sa première boutique parisienne

MobilitéRéseaux
Accueil du Free Center flagship à Paris

Après avoir inauguré son réseau de boutiques en province, Free s’attaque aujourd’hui à Paris en ouvrant un Free Center… non loin du Studio SFR.

Paris a enfin les honneurs de Free. Du moins celui de son réseau de distribution naissant. Lequel était jusqu’à présent principalement déployé dans sept villes de province, à savoir Angers, Dunkerque, Laval, Le Havre, Mulhouse, Rouen et Troyes. Paris accueille donc son premier Free Center ou plus précisément « flagship » comme aime la filiale Internet d’Iliad désigner ces espaces commerciaux.

Le FAI et opérateur réalise ce projet avec un espace de 600 m², dans les beaux quartiers de la capitale, dans le quartier de La Madeleine. Un espace classieux conçu en collaboration avec l’architecte Jean-Michel Wilmotte… (excusez du peu !), indique ITespresso.fr.

Un lieu centré sur l’expérience

Certains n’hésiteront pas à remarquer que la description des lieux telle qu’elle ressort du communiqué de presse, fait immanquablement penser à celle utilisée en son temps par Apple lors de l’ouverture de ses premiers Apple Store… Free évoque en tous cas « un des plus grands espaces consacrés par un opérateur à ses abonnés et futurs abonnés ». Du reste, il est situé non loin de l’un des autres grands espaces opérateurs : celui de SFR (« le Studio SFR »), également à La Madeleine (et non loin du siège social d’Iliad).

Pour s’en distinguer, l’espace de Free bénéficie d’un concept qualifié d’inédit, « à la fois lieu centré sur la découverte de la richesse des services Free, service unique adapté aux besoins spécifiques de chaque visiteur », prodigué par des personnes jeunes et formées en conséquence, et un « environnement où chacun peut vivre les valeurs de la marque Free ».

Assistance technique

Concrètement, écrans interactifs permettront à chaque visiteur de suivre « son propre cheminement », notamment la découverte de la Freebox Révolution dont plusieurs exemplaires seront mis à disposition. Les hésitants pourront bénéficier d’un « accompagnement personnalisé ». Le centre servira également de lieu de dépannage où des experts fourniront conseils et assistance technique.

Présenté comme « lieu de découverte et de pédagogie », le Free Center parisien n’est évidemment pas totalement dénué de visées commerciales : un espace Abonnés permettra d’échanger avec les conseillers ; un comptoir Express permettra de souscrire à une offre ; les terminaux mobiles pourront être manipulés dans l’espace Découverte ; et toute commande pourra être emportée sur place. Free a même prévu un espace jeux numérique pour les enfants (histoire que les parents fassent leurs emplettes en toute tranquillité).

Nouveaux Free Center en vue

Le développement du réseau de boutique Free fait partie des ambitions de l’opérateur en corrélation avec le lancement de son offre mobile en début d’année. À ce titre, Free rejoint donc le modèle économique de ses concurrents sans abandonner la vente directe en ligne. Mais il restera à vérifier que le mode de distribution physique n’impactera pas le modèle économique de Free, particulièrement les tarifs très concurrentiels de ses offres mobiles. Le nombre modeste de boutiques l’en préserve probablement pour l’heure. Mais celui-ci est amené à s’étoffer. Dans les prochains mois, l’opérateur projette d’ouvrir d’autres Free Center à Pau, Valenciennes, Lorient, Nîmes, Grenoble et Bordeaux. Notamment.

Pour la visite en images du Free Center de Paris, c’est par ici !

Crédit photo © Free


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur