Fujitsu fait rimer cloud avec infrastructures flexibles

CloudRégulations

A l’occasion de son forum annuel, Fujitsu a évoqué sa stratégie de convergence visant à permettre à ses clients d’évoluer vers une informatique basée sur le cloud.

Le Fujitsu Forum, manifestation annuelle qui cette année s’est réunie à Munich, a été l’occasion pour constructeur de partager avec ses clients sa vision du futur de l’informatique. Sans surprise, le cloud computing s’est invité dans les débats. Pour Fujitsu, l’objectif est d’accompagner ses clients dans la migration de leurs solutions ‘on-premise’ vers le cloud, en particulier en leur proposant des solutions de convergence pré-testées et certifiées.

Des solutions dans le cloud

Cela se traduit tout d’abord par la mise à disposition d’une plateforme logicielle qui propose des applications professionnelles : Fujitsu Business Solutions Store. Véritable boutique de solutions et de gestion des processus accessibles en mode cloud, cette plateforme est destinée à l’écosystème des partenaires de Fujitsu, qui pour les uns en amont pourront proposer leurs solutions en mode SaaS (Software-as-a-Service) – à ce propos, Fujitsu propose des outils de test et de validation des applications ‘as a Service’ -, tandis que les autres, distributeurs qui interviennent en aval, les commercialiseront auprès des entreprises clientes. Si la boutique s’adresse à toutes les typologies d’entreprise, la cible est principalement la PME.

Il n’est pas certain que cette annonce reçoive le meilleur accueil au sein des distributeurs Fujitsu, qui sont invités à adopter un nouveau modèle économique, celui du ‘pay-as-you-use’, certes d’avenir mais qui vient heurter de front des décennies de vente de licences. D’ailleurs, le constructeur ne cache pas que l’un des buts de ce mode de consommation à l’abonnement est de réduire les coûts d’infrastructure en tranchant dans les licences et dans la maintenance… Comme tous ses homologues constructeurs et éditeurs qui se lancent dans cette migration, Fujitsu va devoir séduire ses distributeurs ! A rapprocher de la stratégie du japonais, engagée en 2010, de recrutement de nouveaux distributeurs (ISV – Independent Software Vendors) à qui il offre un modèle de revenus partagés.

Des composants DI Blocks pour consolider le datacenter

Annonce technologique majeure de Fujitsu, l’adoption des DI Blocks, des composants d’infrastructures dynamiques (Dynamic Infrastructures Blocks), destinés à rendre le datacenter plus modulaire afin d’accompagner sa consolidation. Le cloud computing est une nouvelle fois en ligne de mire, avec en objectif de rendre le datacenter, sa consolidation et son remodelage plus modulaires afin d’accompagner l’évolution de l’infrastructure IT. L’approche de Fujitsu est ici de proposer des briques modulaires pour créer une dynamique ‘scale out’ de conception et d’évolution de clouds privés.

Les DI Blocks sont pré-configurés en usine, les ressources IT peuvent être allouées dynamiquement à la demande, et l’ensemble est piloté via ServerView Ressource Orchestrator, la solution d’administration des environnements physiques et virtuels de Fujitsu, qui supporte plus particulièrement les outils de virtualisation de VMware et Microsoft. L’occasion une nouvelle fois pour Fujitsu d’annoncer flexibilité et réduction des coûts.

De l’agilité pour les solutions SAP

Autre point fort de ce Fujitsu Forum, plusieurs annonces ont concerné les solutions SAP. Fujitsu est par exemple le premier constructeur à proposer un environnement multi-noeuds pour déployer la plateforme SAP HANA destinée à l’analyse de très importants volumes de données en provenance des datacenters. L’annonce a été faite conjointement à SAPPHIRE (lire nos articles). Fujitsu a obtenu la certification SAP, en particulier pour ses serveurs Primergy, avec leur infrastructure dédiée et du stockage NetApp.

Pour concrétiser ce partenariat, Fujitsu propose SmartStart for SAP HANA, une solution pré-installée et pré-configurée de déploiement rapide – en 5 jours selon le constructeur – qui apporte à l’entreprise la capacité de reporting opérationnel et d’analyse de la profitabilité qui reprend les données en provenance de SAP ERP.

Autre annonce ne lien avec SAP, Fujitsu FlexFrame Compact appartient à cette tendance chez les constructeurs à proposer une infrastructure complète – serveurs, machines virtuelles, stockage et réseau – adaptée aux applications d’un éditeur. La solution s’adresse aux petits utilisateurs, selon l’unité de mesure des clients SAP (SAPS ou SAP Application Performance Standard qui prend en compte le nombre d’opérations par heure), et couvre des applications comme SAP CRM, SAP Supply Chain Management ou SAP Product Lifecycle Management.

Là encore, le cloud computing n’est pas loin… Fujitsu voit dans FlexFrame Compact le socle pour faire évoluer ses clients SAP vers les environnements cloud du futur. Ainsi le déploiement d’une solution SAP sur FlexFrame Compact apporterait son lot de réduction du TCO (Total cost of ownership ou coût de possession) de l’ordre 60% ! C’est principalement dans la réduction du nombre des serveurs physiques et dans l’automatisation de leur gestion que le constructeur a trouvé des relais de réduction des coûts. Les chiffres annoncés restent à valider…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur