Fusion annulée : Fujifilm réclame à Xerox plus de 1 Md$

ImprimantesPoste de travailProjets
fuji-xerox

Fujifilm accuse Xerox d’avoir rompu leur accord de fusion à 6,1 milliards de dollars « unilatéralement et sans motif légitime ». Xerox défend ses choix.

Fujifilm ne digère pas l’abandon décidé mi-mai par Xerox de leur rapprochement. Les avocats des deux parties se préparaient depuis des semaines au différend juridique.

En conséquence, le groupe japonais a déposé plainte lundi 18 juin devant la cour du district sud de New York, à Manhattan, rapporte Reuters. Fujifilm réclame au fabricant américain de systèmes et services d’impression plus de 1 milliard de dollars de dommages et intérêts. Ainsi que le versement d’une indemnité de rupture de 183 millions de dollars.

En outre, Fujifilm reproche à Xerox d’avoir rompu l’accord « unilatéralement et sans motif légitime ». Sous la pression de deux investisseurs activistes : Carl Icahn et Darwin Deason.

Maximiser la valeur

L’accord annoncé le 31 janvier dernier prévoyait la création d’une nouvelle entité issue du rapprochement entre Fuji Xerox (leur coentreprise basée à Minato, Tokyo) et la firme américaine Xerox. Fujifilm devait détenir 50,1% de la nouvelle structure.

MM. Icahn et Deason ne voulaient pas de cette opération à 6,1 milliards. Selon eux, elle sous-valorisait Xerox. Ils ont donc mutiplié les interventions et obtenu le départ de l’ex-CEO Jeff Jacobson et d’administrateurs favorables à la fusion. Depuis, John Visentin, protégé de Carl Icahn, a été nommé directeur général et vice-chairman de Xerox.

Réagissant au recours de Fujifilm, Xerox a « fermement défendu » sa décision. En outre, selon Carl Langsenkamp, vice-président chargé des relations publiques du groupe, « le conseil d’administration (alors en place) a correctement exercé son droit contractuel ».

L’accord de fusion ayant été résilié en raison de « problèmes de comptabilité non résolus chez Fuji Xerox », a-t-il ajouté. Dans ce contexte, Xerox étudie les options et les recours à sa disposition dans le but de « maximiser la valeur pour les actionnaires ».

(crédit photo : chibitomu on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND)

Lire aussi :