GCP : Google Cloud SQL sera compatible avec Microsoft SQL Server

Bases de donnéesCloudData & StockageIAAS

Une passerelle entre le service de base de données géré Google Cloud SQL et le système de gestion de base de données en langage SQL de Microsoft sera prochainement disponible sur GCP.

Google a un message pour ceux qui travaillent avec la base de données Microsoft SQL Server et veulent basculer sur le Cloud : pas besoin de passer obligatoirement par Microsoft Azure, Google Cloud SQL est une alternative.

Au deuxième jour de sa conférence annuelle Google Cloud Next, la firme californienne a annoncé que son service de base de données géré Cloud SQL serait prochainement compatible avec Microsoft SQL Server. 

Conscient que nombre d’entreprises utilisent des infrastructures serveur sur site, Google tente d’aligner les arguments favorisant une transition la plus aisée possible.

Cloud SQL, BigQuery et bientôt Active Directory

 

Microsoft SQL Server était déjà pris en charge par Google Cloud via des machines virtuelles.

Désormais, Cloud SQL pourra gérer la base de données d’une entreprise en lui épargnant toutes les manipulations de sauvegarde, réplication manuelle, application de patch…  

En plus de préserver les applications et les données existantes, la solution permettra à celles-ci d’accéder aux services Google Cloud Platform tels que BigQuery pour l’analytique et l’intelligence artificielle.

Google a également annoncé l’arrivée prochaine en version beta d’un service géré pour Microsoft Active Directory (service centralisé d’identification et d’authentification à un réseau).

crédit photo : @Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur