Gestion unifiée des menaces (UTM) : un marché qui vaut 1 milliard de dollars

CloudFirewallSécurité

Le marché mondial des outils de gestion unifiée des menaces (Unified Threat Management – UTM) aurait franchi le milliard de dollars en 2011, soit une progression d’environ 20 % par rapport à l’exercice 2010, selon les estimations du cabinet Gartner.

Branche de la sécurité informatique, la gestion unifiée des menaces (Unified Threat Management – UTM) s’appuie sur un ensemble d’outils, matériel et/ou logiciels, parmi lesquels des systèmes de prévention d’intrusions, des pare-feux, des réseaux privés virtuels (VPN), des antivirus, antispywares et autres antispams. Au niveau mondial, le marché des outils UTM aurait dépassé le milliard de dollars l’an dernier, un chiffre à comparer avec les 972 millions de dollars de revenus générés par les acteurs du secteur en 2010, d’après la société d’études Gartner.

Fortinet maintient son leadership

Parmi les fournisseurs de solutions UTM, éditeurs de logiciels et équipementiers, la société californienne Fortinet a conservé sa position dominante en 2011, avec une part de marché mondiale de 19,6 %. À l’exception de l’entreprise israélienne Check Point Software Technologies Ltd, les autres sociétés du top 5 sont américaines : SonicWall (13,3 %), Juniper Networks (11,8 %), Check Point (10,9 %), WatchGuard (10,9 %).

Suivent : l’équipementier américain Cisco (9,2 %), le fournisseur germano-américain Astaro acquis par le Britannique Sophos (6,3 %), SECUI (4,4 %), société sud-coréenne active principalement sur la zone Asie-Pacifique ayant enregistré la plus forte croissance du classement (+58,8 % sur la période 2010-2011), ainsi que les firmes américaines Cyberoam (4 %) et Barracuda Networks (3,4 %). La part de marché mondiale des autres vendeurs est de 6,1 % au total.

Les marchés américains et européens restent les plus dynamiques

Les éditeurs actifs sur le marché nord-américain ont généré 431 millions de dollars de revenus l’an dernier, un montant en progression de 15,5 % par rapport à 2010. Cette croissance s’explique notamment par la demande d’une industrie qui cherche à mieux sécuriser ses réseaux et ses transactions bancaires par le biais de plateformes de prévention d’intrusions et de pare-feux (firewalls).

L’Europe de l’Ouest est le second marché UTM le plus important, avec 310 millions de dollars de revenus en 2011 (+16,7 % sur un an), auxquels viennent s’ajouter les 113 millions de dollars de revenus générés l’an dernier en Europe de l’Est (+28,1 % par rapport à 2010). Se positionnent ensuite : la zone Asie/Pacifique (204 millions de dollars en 2011, +31,8 % sur un an), l’Amérique latine (+28,2 % en 2011 à 45 millions de dollars de revenus UTM), le Japon (32 millions de dollars l’an dernier, +4,7 %) et, enfin, le Moyen-Orient et l’Afrique (28 millions de dollars en 2011, +13,5 % sur un an).

Le marché UTM évolue. « De nombreux fournisseurs de solutions UTM ont proposé de nouveaux produits ces dernières années. Certains ont renouvelé leur catalogue de produits, d’autres ont travaillé à l’extension de leurs offres à l’attention des PME », a déclaré par voie de communiqué Lawrence Pingree, directeur de recherche chez Gartner. Les clients, quant à eux, migrent « de technologies plus anciennes telle que l’inspection dynamique de paquets, aux technologies de nouvelle génération comme les pare-feux permettant le contrôle d’applications. »


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur