Google: Eric Schmidt a « foiré » le virage du web social

Cloud

A l’occasion de la conférence D9, Eric Schmidt, président exécutif de Google a reconnu être responsable de l’échec de Mountain View dans le domaine des réseaux sociaux.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

«J’ai foiré», a déclaré Eric Schmidt, président exécutif et ex P-dg de Google. Lors de la conférence D9 organisé par All Things Digital hier en Californie, il a tenu à reconnaître sa responsabilité dans l’incapacité de Mountain View à prendre le virage «social» du web.

«Facebook a fait un nombre de choses que j’admire», a-t-il ajouté. Il est vrai que malgré les nombreux projets, Google Buzz ou plus récemment Google + 1, Mountain View n’a pour l’instant jamais réussi à s’imposer tandis que le cap des 700 millions d’inscrits s’apprête à être franchi pour le réseau social de Mark Zuckerberg. Puis de conclure: « je savais parfaitement que je devais faire quelque chose et j’ai échoué. »

Eric Schmidt a par ailleurs évoqué la tentative infructueuse de rapprochement avec Facebook. Microsoft a en effet joué les trouble-fête en 2007 en acquérant 1,6% des parts du célèbre site communautaire. Et depuis, les deux groupes ont conclu plusieurs partenariats. Un échec que le président exécutif de Google n’a semble-t-il pas digéré.

En effet face aux deux journalistes qui l’interrogeaient, il a ensuite évoqué l’existence d’un «gang des quatre» composé de Google, Amazon, Facebook et Apple, dominant le secteur IT. «Nous n’avons jamais eu quatre entreprises en croissance à l’échelle de ces quatre-là», a-t-il dit. Si Twitter et PayPal pourraient intégrer ce « gang » selon lui, les vétérans IBM et Microsoft n’en ont plus la capacité. Redmond ne menant plus la «révolution consumériste».

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT