Google retire les bloqueurs de publicités de Google Play

OS mobilesPoste de travail
Samsung Android Knox

Les responsables du projet Adblock Plus nous informent que Google vient de supprimer tous les outils Android de filtrage de la publicité du Play Store. Les utilisateurs apprécieront.

C’est décidément la journée des faux pas pour Google.

Après avoir décidé de mettre fin à l’agrégateur de flux RSS Reader (voir « Google abandonne son agrégateur de flux RSS Reader ! »), la firme de Mountain View s’attaque aux outils Android de blocage de la publicité, lesquels ont été retirés, sans préavis, de la boutique Google Play.

Certes, ces derniers ont un impact sur le modèle économique d’Android (du point de vue de Google), mais qui reste limité, leur utilisation n’étant pas particulièrement étendue. « Cette décision menace le libre choix des consommateurs », constatent les responsables d’Adblock Plus, un célèbre outil de filtrage des publicités.

« Je réalise que la publicité est un revenu important pour Google, mais il faut comprendre qu’Adblock Plus ne bloque pas automatiquement toutes les publicités. Nous laissons le choix à l’utilisateur de bloquer les publicités ou de s’abonner à nos “whitelist” pour n’afficher que les publicités non intrusives. Nous pouvons même dire que nous encourageons la publicité, quand elle est conforme à notre politique de “Publicités acceptables”, politique qui est décidée par notre communauté totalement ouverte, » explique Till Faida, cofondateur d’Adblock Plus.

L’Open Handset Alliance doit-elle reprendre le pouvoir ?

« En décidant unilatéralement de retirer ces applications, Google détruit les freins et contrepoids qui construiraient un Internet démocratique. Les gens feraient bien de s’alarmer de ces retraits, » remarque fort justement Till Faida.

Mais voilà ; si Android est issu d’un consortium regroupant de nombreux acteurs, Google rappelle que c’est bien lui le seul patron du Play Store.

Ceci devrait renforcer la position des constructeurs et développeurs qui pensent qu’il est urgent de séparer plus nettement Android des applicatifs et services Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur