Hasta la vista AltaVista !

Poste de travail

Une douzaine de services vont fermer leur porte chez Yahoo!, dont AltaVista, le célèbre moteur de recherche qui a accompagné les débuts du web.

Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, continue d’appliquer la recette chère à Google aux services de son entreprise. Traduction, des coupes dans les offres jugées non rentables.

La nouvelle vague, la troisième depuis l’arrivée de la nouvelle patronne de Yahoo!, concerne 12 services. En tête de liste, un pionnier du web s’éteindra le 8 juillet : le moteur AltaVista, racheté en 2003 par la firme de Sunnyvale. La fin d’une époque.

ITespresso.fr explique également que ce grand chambardement se traduit par la disparition de plusieurs extensions pour navigateurs Internet.

Bye bye !

Également délivré sous la forme d’une application mobile, Axis, qui centre l’expérience de surf autour du moteur de recherche Yahoo, a fermé ce week-end.

Même histoire pour BrowserPlus et Foxytunes, qui apportaient respectivement, au sein du butineur, la prise en charge du glisser-déposer et le contrôle de la lecture audio. Le HTML5 prend aujourd’hui le relais.

Ça bouge aussi du côté des bibliothèques JavaScript. Web Player, ce plug-in interopérable, passe le relais à Soundmanager, qui remplit le même rôle : rassembler, en une liste de lecture, l’ensemble des fichiers audio détectés dans une page.

En même temps que son homologue Google Reader, l’agrégateur de flux RSS Alerts tire sa révérence. Citizen Sports connaît le même destin, fondu au cœur du portail Yahoo Sports.

Le service de géolocalisation Neighbors Beta, les API de Yahoo Local et le gestionnaire de téléchargements Yahoo Download Beta complètent la liste rendue publique le 28 juin dernier.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur le géant du web Amazon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur