HP détaille son offre du “cloud computing” privé avec 'Converged infrastructure'

Réseaux

Pour rendre les “datacenters’ plus “flexibles et innovants”, HP ajuste et complète ses “briques” existantes pour constituer  “converged infrastructure”, incluant la gestion de l’énergie, la virtualisation des serveurs, les reconfigurations réseau… et la supervision de l’ensemble

HP ne veut pas être en reste s’agissant des hypothèses et des solutions qui émergent autour de la transformation des ‘datacenters’.

Dans le contexte désormais incontournable de l’informatique en “nuage” ou cloud computing, le géant de l’informatique s’attache à mettre au goût du jour son architecture régissant et structurant la modernisation et l’automatisation des centres de traitements SI.

Sa nouvelle architecture s’appelle ‘Converged infrastructure‘. Elle prend le relais de la précédente, “Adaptive infrastructure”. Elle est constituée de 4 sous-ensembles, qui s’appuient, pour partie, sur des briques déjà existantes et sur des évolutions:

HP Data Center Smart Grid comprend tous les éléments nécessaires à mesurer, optimiser la consommation énergétique à l’échelle du datacenter;

HP Virtual Resource Pools orchestre en “pools” (même terminologie que chez IBM…) la virtualisation des serveurs, des unités de stockage qui devienent des “ressources standardisées et modulaires, assemblées dynamiquement en fonction des besoins applicatifs”

HP FlexFabric vient consolider les besoins de connectivité entre les ressources, sans nécessiter de reconfigurations supplémentaires (solution intégrée qui repose, entre autres sur des équipements ProCurve)

HP Infrastructure Operating Environment constitue le chef d’orchestre de cette infrastructure, où les administrateurs pilotent les ressources pour délivrer les niveaux de service attendus par les processus business de l’entreprise.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur