HP veut supprimer 7 100 postes supplémentaires en Europe

RégulationsSSII

HP révise à la hausse son plan de restructuration annoncé en 2012 et confirme la suppression ou le redéploiement de 7 100 postes de plus sur la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique. Sa SSII interne est la plus lourdement touchée : en cumulant les plans annoncés, elle va perdre quelque 10 000 salariés en deux ans.

En pleine restructuration, le groupe HP a confirmé la semaine dernière supprimer ou redéployer 7 100 postes supplémentaires sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), en plus des 8 000 postes européens (dont 300 en France) déjà concernés par le plan dévoilé en 2012 par la multinationale. C’est de nouveau 10 % de l’effectif sur le continent qui est concerné par cette énième restructuration.

Pour limiter ses coûts et réduire sa dette, HP tablait sur la suppression de 29 000 emplois à travers le monde d’ici la fin 2014. Ce plan a fait l’objet d’une réévaluation à la hausse (jusqu’à 15 %) dans un document remis en septembre 2013 à l’autorité boursière américaine (SEC). Au total, plus de 33 000 collaborateurs du géant informatique américain sont désormais concernés.

Ces coupes claires sont les plus importantes pour HP depuis l’acquisition en 2008 de la société de services informatiques EDS pour la somme de 13,9 milliards de dollars. L’opération s’était soldée par la suppression d’environ 25 000 emplois.

La division services est la plus touchée

Le nouveau plan de réduction d’effectifs, qui privilégie les départs volontaires plutôt que les licenciements, « varie selon les pays, en fonction des spécificités légales locales et des consultations avec les comités d’entreprise et les représentants des salariés », a réaffirmé l’entreprise présidée par Meg Whitman.

En Europe, 6 000 suppressions d’emplois concerneraient la division services aux entreprises d’HP, d’après l’intersyndicale. Au total, sur la période 2013-2014, cette division, qui représente plus de la moitié des effectifs en Europe, va perdre environ 10 000 personnes, selon la CFTC.

Pour la France, « aucun chiffre n’a été communiqué », observent dans une alerte les représentants CFTC du groupe. Mais, ils estiment que « les conditions (du nouveau plan) sont différentes et loin d’être réunies – notamment en raison du PSE actuel – pour qu’il y ait un impact à l’identique ».

Réinvestir dans le Cloud et le Big Data

Avec son plan de restructuration, HP souhaite réaliser des économies supérieures à 3,5 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2014. Le groupe affaibli par le ralentissement du marché mondial du PC et concurrencé par IBM dans les services informatiques, veut réduire ses pertes (12,7 milliards de dollars sur l’exercice fiscal 2012) et réinvestir dans les domaines stratégiques que sont le Cloud Computing, le Big Data, le mobile et la sécurité.

Meg Whitman, qui a évoqué la semaine dernière le retour prochain du groupe HP sur le marché des imprimantes 3D, espère une stabilisation des revenus de la multinationale l’an prochain et une accélération de l’activité en 2015.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous bien HP ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur