Hyperledger Global Forum 2018 : le consortium attire 16 nouveaux membres (Alibaba, Deutsche Telekom…)

Blockchain

16 nouveaux membres, dont Alibaba Cloud et Deutsche Telekom, viennent grossir les rangs du consortium focalisé sur les blockchains privées.

Envoyé spécial à Bâle – Créé par la Fondation Linux, Hyperledger se présente comme un projet open source et un consortium qui regroupe pas moins de 260 membres. Une gageure pour un projet fondé il y a seulement 3 ans mais également le témoignage d’un réel engouement pour cette plate-forme open source.

Un réel engouement

Brian Behlendorf, directeur exécutif d’Hyperledger, estime ainsi que «la communauté Hyperledger en pleine croissance reflète l’importance grandissante des efforts en mode open source pour créer des technologies de blockchain d’entreprise dans tous les secteurs et sur tous les marchés ».

Illustration à l’occasion de l’Hyperledger Global Forum 2018, durant lequel on a pu voir une myriade de secteurs intéressés par la plateforme Hyperledger.

Il faut dire que celle-ci bénéficie d’une large communautés de contributeurs à l’origine notamment de 5 frameworks (Fabric mais aussi Sawtooth, Burrow, Indy et le japonais Iroha) en phase avec différentes problématiques. Gravitent également autour de ceux-ci de nombreux outils qui enrichissent le champ des possibles pour les entreprises désireuses de se tourner vers Hyperledger. On pense bien entendu à Composer, Caliper, Cello, Explorer, Quilt et Ursa. Placé sous le sceau du chiffrement, ce dernier a récemment été lancé et compte déjà de nombreux adeptes.

Un écosystème qui attire les entreprises voulant contribuer au projet open source Hyperledger.

Plus de 260 membres

Voici la liste des 16 nouveaux membres du consortium Hyperledger dévoilée à l’occasion du forum Hyperledger de Bâle : Alibaba Cloud (filiale de cloud computing d’Alibaba), We.Trade (plateforme de financement du commerce reposant sur la technologie blockchain), la société de services financiers Citigroup et sa filiale City Ventures, Deutsche Telekom, BlockDao, Xooa, Guangzhishu Technology, le Technology Innovation Space Information Technology de Guangzhou, KEB Hana Bank, HealthVerity, Techrock et MediConCen.
La Business School of Hunan University et l’Association des développeurs de blockchain de Saint-Pétersbourg figurent également parmi les nouveaux membres associés reconnus.

Cela porte désormais à plus de 260 le nombre de membres du consortium Hyperledger.

Les prochaines étapes

Ajoutons à cela que le framework Fabric, la base d’Hyperledger, devrait sortir en version 1.4 avant la fin de cette année, comme annoncé durant ce forum.

Prochaine étape : la certification des fournisseurs de cloud de ce projet soutenu par la Fondation Linux.

La certification aidera à prouver aux clients que Hyperledger peut évoluer avec l’ajout de nouveaux nœuds et dans des environnements multi-cloud.

Tout cela est en bonne voie, AWS ayant déjà annoncé qu’Hyperledger était sur son IaaS en novembre.

(Crédit photo : Renald Boulestin / Silicon.fr)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur