IBM Cloud : BNP Paribas rejoint le « cloud public prêt pour la finance »

CloudIAASProjets

La banque française intègre l’écosystème mondial d’établissements financiers et de fournisseurs qui utilisent IBM Cloud for Financial Services.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

IBM l’a annoncé ce mercredi. Plusieurs établissements d’envergure mondiale ont rejoint son « cloud public prêt pour les services financiers », dont BNP Paribas.

La banque française intègre ainsi l’écosystème d’institutions financières et de fournisseurs de technologies qui utilisent IBM Cloud for Financial Services.

Ce cloud public prêt pour la finance a été dévoilé en novembre 2019. Il vise à répondre aux exigences de conformité, sécurité et résilience de l’industrie des services financiers.

Quel est le choix de BNP Paribas ?

Migrer des charges de travail critiques

La banque va utiliser un cloud dédié, développé et géré par IBM, conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD) européen, et tirant parti des technologies de cloud public du groupe technologique américain, dont les capacités de chiffrement KYOK (Keep Your Own Key, conservez votre propre clé).

« IBM Cloud for Financial Services nous aide à poursuivre notre parcours de transformation vers le cloud et à migrer des charges de travail critiques en toute confiance », a déclaré Bernard Gavgani, directeur des systèmes d’information (DSI) de BNP Paribas. « Nous sommes en mesure de nous associer à un écosystème croissant de fournisseurs de technologies, des petites startups aux leaders du secteur », a-t-il ajouté.

BNP Paribas devient ainsi l’un des grands comptes clients d’IBM Cloud pour les services financiers. La banque française pourrait aussi, à l’avenir, soutenir l’intégration d’autres partenaires bancaires à cet écosystème à travers l’Europe.

Un écosystème né aux États-Unis à l’initiative d’IBM et de Bank of America.

IBM Cloud et Bank of America, même combat

Comment soutenir ses ambitions dans un secteur hautement réglementé ?

L’annonce du 22 juillet marque aussi une étape clé dans le partenariat entre IBM Cloud et Bank of America, qui migre certaines applications, charges de travail et informations « hautement » confidentielles dans le cloud public de Big Blue.

Les partenaires ont ainsi confirmé ce jour la disponibilité d’un framework de contrôle de conformité (IBM Cloud Policy Framework for Financial Services) qui vient conforter l’offre cloud d’IBM pour les services financiers.

Par ailleurs, un conseil consultatif (Financial Services Cloud Advisory Council) a été créé pour soutenir et éclairer l’évolution de ce framework. Qui pilotera le conseil ? Howard Boville, l’ex-CTO de Bank of America nommé en avril dernier vice-président d’IBM Cloud.

(crédit photo © Shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT