Iliad (Free) perd son DAF -déjà remplacé

Réseaux

Après le départ, il y a quelques mois, du dg, Michael Boukobza, c’est au tour du directeur financier…

Iliad annonce la nomination, ce 1er janvier 2008, de Thomas Reynaud au poste de directeur financier et directeur du développement. Comme son prédécesseur , il a fait ses classes dans le milieu bancaire.

Cette nomination fait suite au départ d’Olivier Rosenfeld, directeur financier qui était en poste depuis janvier 2001. Comme le rappelle le quotidien Les Echos, c’est lui qui avait notamment orchestré l’entrée en bourse de la société. Son chiffre d’affaires à l’époque n’excédait pas 42 millions d’euros, contre plus de 1,2 milliard pour l’année fiscale en cours. Free est en effet devenu le troisième fournisseur d’accès à Internet en France avec 2,8 millions d’abonnés à Internet via les hauts débits ADSL.

A noter qu’Olivier Rosenfeld reste administrateur et actionnaire: il détient près de 1 % du capital. Selon ses déclarations rapportées par Les Echos, il a souhaité “prendre de la hauteur, tout en gardant le contact avec Iliad“.

Son successeur, Thomas Reynaud, avait été recruté l’été dernier.

Après Michaël Boukobza, ancien directeur général, remplacé par Maxime Lombardini, Iliad a ainsi perdu deux dirigeants clés en 2007 au moment où de nouveaux défis se sont imposés : réorientation vers la fibre optique, candidature à la quatrième licence d’opérateur mobile et développement des offres de télévision.

En parallèle, son concurrent Neuf Cegetel s’est considérablement renforcé et s’apprête à s’adosser à SFR.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur