Intel : Datacenter et PC pros soutiennent la croissance au second trimestre

CloudDatacentersMobilitéPCRégulations

Les résultats du second trimestre 2014 confirment le retour à la croissance pour Intel. Les activités PC professionnels et Datacenter ont connu une forte demande. La firme est plus optimiste pour la fin de l’année.

Au premier trimestre 2014, Intel affichait un revenu de 12,8 milliards de dollars et voyait le marché du PC se stabiliser après plusieurs mois de baisse. Aujourd’hui, la firme de Santa Clara voit l’embellie se confirmer. Au deuxième trimestre 2014, elle affiche un revenu de 13,8 milliards de dollars soit une croissance de 8% par rapport au trimestre précédent. Au deuxième trimestre, le bénéfice net a bondi de 40% à 2,8 milliards de dollars, ou 55 cents par action. Pour Stéphane Nègre (en photo), PDG d’Intel France, « ces résultats sont supérieurs aux attentes et meilleurs par rapport à nos prévisions avec de bonnes performances dans plusieurs secteurs ».

Ainsi, le marché du PC confirme son regain de croissance avec une hausse de 9% par rapport au trimestre précédent pour le groupe PC Client. « Sur la segmentation géographique, on constate une croissance dans les pays matures et sur la segmentation des utilisateurs, le marché des PC professionnels est en plus forte croissance que le grand public », souligne le dirigeant. Sur ce dernier point, il ajoute, « l’effet fin du support de Windows XP a été ressenti sur les grands comptes, mais on constate qu’il y a une bonne reprise des ventes chez les PME moins sensible à cet effet ».

Datacenter en forte croissance, mobilité à la peine

Autre activité en pleine expansion, le groupe Datacenter qui voit ses revenus progresser de 19% par rapport au trimestre précédent. « Les activités serveurs, HPC, Cloud et networking affichent des croissances supérieures à 15%. Il s’agit de la business unit la plus profitable pour Intel », explique Stéphane Nègre. Interrogé sur l’état du marché français, le responsable souligne « qu’il est difficile d’avoir des chiffres, mais les retours de nos partenaires et distributeurs montrent que le la croissance est soutenue dans le cloud notamment avec des partenariats comme OVH. Le HPC et les serveurs sont aussi en forte croissance ».

Intel entend se faire une place dans le monde des objets connectés avec une division à part entière et une forte hausse des revenus, +24%  de cette dernière à plus de 500 millions de dollars. Les axes de développement sont nombreux, « la voiture intelligente, le monde de la grande distribution avec les affichages connectés, mais aussi le domaine de l’énergie », liste Stéphane Nègre. Enfin sur l’activité Mobile Communication, les résultats sont moins bons avec une chute de 83% des recettes qui s’élèvent à 51 millions de dollars. Pour le dirigeant d’Intel France, « nous avons des objectifs de volume avec 40 millions d’unités vendues sur l’année 2014. Sur ce point, nous sommes en ligne avec nos prévisions et cela implique que la BU aujourd’hui n’est pas profitable. Nous voulons nous donner du temps ».

Devant de tels résultats, Intel relève ses prévisions pour l’année 2014 avec une croissance attendue de 5%. Pour le troisième trimestre 2014, Stéphane Nègre s’attend à un chiffre d’affaires en hausse de quelques points pour atteindre 14,4 milliards de dollars et une marge brute de 66%.

A lire aussi :

Intel part à l’assaut du marché des villes intelligentes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur