Interface graphique GPU : AGP revient face à PCI Express

Régulations

Alors que l’interface PCI Express s’est imposée, AGP n’a pas encore jeté
l’éponge

De nombreux marchés se contentent encore de la vieillissante interface AGP, comme les cybercafés qui ne demandent pas des ordinateurs performants pour rester connectés, ou encore les pays émergents.

Et pourtant, il suffit de disposer d’un de ces PC et de chercher à changer sa carte graphique AGP pour constater combien il est difficile aujourd’hui de trouver un produit qui réponde à ce format, très largement remplacé par PCI Express.

Plus difficile encore, trouver des cartes graphiques AGP qui répondent aux nouvelles résolutions de diffusion des images, HD ou DirectX.

Et pourtant, la demande existe, et les fabricants de composants graphiques entendent y répondre.

A l’image d’ATI (AMD) qui a indiqué qu’il prévoit d’introduire des versions AGP de ses GPU (composants graphiques) Radeon HD 2400 et 2600. Avec un bémol, cependant, une certaine instabilité sous DirectX 10 et dans le support du HDMI. Des problèmes logiciels qui seront rapidement corrigés.

Mais la palme de l’astuce, à défaut de réelle innovation, revient à son concurrent Nvidia (et nous en aurons terminé avec les fabricants équipementiers GPU !), qui va proposer un composant interface (bridge) appelé BR02 pour offrir à son GPU PCI Express GeForce 7600 le support de l’AGP.

Ce composant n’est cependant pas compatible avec les cartes GeForce 8. Pour ces dernières, les GPU 8400 et 8600, ainsi que les suivantes, Nvidia proposera un autre composant, le A05.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur