iPad: Nokia attaque encore Apple pour violation de cinq brevets

Sécurité
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Les plaintes se succèdent et se ressemblent pour Apple et Nokia. Le constructeur finlandais attaque la firme pour violation de brevets utilisés pour l’iPhone 3G et désormais l’iPad 3G.

« Nokia doit se monter plus offensif », affirmait IDC il y a quelques mois. Si, à cet instant, le cabinet d’analyses pensait davantage à la multiplication des offres du constructeur finlandais, Nokia a décidé d’appliquer le conseil sur le terrain juridique. En témoigne la nouvelle plainte déposée contre Apple pour contrefaçon de brevets.

En cause cette fois, la violation de brevets déposés qu’utiliseraient l’iPad 3G (la tablette d’Apple annoncée pour le 28 mai en France ) et l’iPhone 3G (sorti en 2008). Cette plainte auprès de la cour fédérale du district de l’état du Wisconsin intervient après le dépôt d’une autre plainte, l’année dernière, pour des faits similaires. A cette époque, c’est la violation des brevets des technologies de téléphonie mobile intégrées à l’iPhone qui était mise en cause par Nokia.

Apple utiliserait cinq brevets déposés par Nokia

Cette fois-ci, la plainte dénonce l’utilisation par Apple de cinq brevets. Ils portent sur l’amélioration de la transmission des données et de la voix (même si elle n’est pas exploitée sur la tablette), sur l’usage de la localisation dans les applications et sur la configuration des antennes qui permettent de réduire la taille des terminaux.

Le constructeur finlandais se justifiait dans un communiqué daté du 7 mai : « Nous avons entrepris cette démarche pour protéger les résultats de notre développement de pointe et pour mettre fin à l’utilisation illégale persistante des innovations Nokia », a déclaré Paul Melin, directeur général chargé de la gestion des brevets chez Nokia.

La cour fédérale du district du Wisconsin est donc en charge de l’affaire qui ne devrait pas aboutir avant… quelques années. Le procès pour la précédente sera elle-même examinée qu’en 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur