JO 2012 : 1500 liens Internet malveillants

Sécurité

La demande de billets pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres attirent les cybercriminels. Symantec a recensé les méthodologies des attaquants.

Plus de 20 millions de billets ont été demandés par 1,8 millions de personnes pour assister aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Seuls 6,6 millions d’heureux obtiendront le précieux sésame après tirage au sort puisque pour certaines épreuves la demande a largement surpassée l’offre.

Une aubaine pour les cybercriminels, actifs dès la première semaine de mise en vente des billets pour piéger les potentiels acheteurs d’après Symantec. L’éditeur de Norton a découvert plus de 1500 liens Internet malveillants lors de recherches effectuées en utilisant des termes en rapport avec les Jeux Olympiques. Ces résultats ont été implantés dans les moteurs de recherches par des cybercriminels dans le but de récupérer des données personnelles et financières.

Symantec a également découvert de faux e-mails de confirmation d’achat de billets conduisant à des retraits d’argent frauduleux sur les comptes en banques de nombreux utilisateurs non vigilants. Pour empêcher ce genre d’actes malveillants, Symantec et les organisateurs des JO mettent en garde les internautes.

Sur le site officiel london2012.com, un outil a été mis en place permettant de vérifier la validité d’une URL. Par ailleurs, la liste des plateformes officielles d’achat de billets est également affichée sur ce site. Simon Ellson, expert en sécurité Norton conseille quant à lui: «Ne répondez à aucun mail vous demandant de communiquer des informations bancaires complémentaires afin de sécuriser vos billets pour les jeux olympiques 2012 et n’entrez jamais vos informations personnelles sur un site qui n’est pas sécurisé par un certificat SSL.»

Enfin Symantec conseille à ceux qui ont obtenu des billets de consulter régulièrement l’activité de leur compte en banque: «Tout particulièrement durant les deux semaines suivant votre achat jusqu’à la réception de vos billets.»


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur