La Bourse va-t-elle céder à la paranoïa terroriste ?

Cloud

Encore sous le choc des attentats terroristes en Espagne, la Bourse s’est reprise et termine la semaine en positif, sans pour autant atténuer la crainte d’Al Qaïda

La semaine boursière a été marquée tout d’abord par la consolidation des marchés américains, Wall Street cumulant les séances à la baisse avant de se redresser vendredi, mais surtout par les attentats terroristes en Espagne, qui ont relancé la paranoïa Al Qaïda.

Même si le gouvernement espagnol maintient la thèse de l’attentat de l’ETA, de nombreuses coïncidences militent au contraire pour Al Qaïda, suffisamment en tous cas pour que risque de s’installer en Europe et aux Etats-Unis une nouvelle vague de paranoïa. Si les pays ayant soutenu la coalition semblent en première ligne des cibles potentielles, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Espagne, mais aussi Italie, Pologne, Australie et Japon, les autres pays risquent de ne pas être épargnés, en particulier la France avec la loi contre le port du voile islamique dans les écoles publiques condamnée par le numéro deux de l’organisation terroriste. Le communiqué de revendication attribué à Al Qaïda et publié à Londres évoque les opérations ‘train de la mort‘ en Espagne, ‘fumée noire de la mort‘ en Italie et ‘vent de la mort‘ aux Etats-Unis. La Bourse de Paris, encore sous le choc des attentats, termine cependant la semaine en hausse, le CAC40 progresse en effet de 0,42% au cours de la séance de vendredi, terminant à 3.661,78 points. Sur la semaine, l’indice vedette s’est déprécié de 2,6%. La Bourse de New York enregistre un rebond vendredi après le fort recul de jeudi. Le Dow Jones gagne 1,10% à 10.240,08 points et le Nasdaq 2,10% à 1.984,71 points. La production industrielle en France a enregistré un recul inattendu en janvier, -0,5% selon l’Insee, alors que le marché attendait une progression. Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de l’Universtité du Michigan marque le pas en mars, et chute de 94,4 à 94,1. Quant au ratio des stocks/ventes en entreprise, il reste à un niveau historiquement bas de 1,33. Les valeurs technologiques se sont reprises, après un milieu de semaine éprouvant. Alcatel reprend 2,3%, STMicroelectronics 1,7%, Thomson 1% ou Cap Gemini 0,8%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur