La disparition du PDG de Micron pourrait toucher le secteur de la DRAM

Régulations

Steve Appleton, le P-DG de Micron Technology, est décédé vendredi 3 février dans un accident d’avion. Sa disparition pourrait affecter la consolidation entrevue entre Micron et Elpida, et avoir des répercussions sur le secteur de la DRAM.

C’est à l’âge de 51 ans que Steve Appleton, le PDG de Micron, est décédé vendredi 3 février dans le crash de l’avion expérimental qu’il pilotait. L’avion s’est écrasé à Boise dans l’Idaho, le siège de Micron. Le conseil d’administration a aussitôt fait une déclaration : « La passion et l’énergie de Steve laisseront une trace indélébile sur Micron, la communauté de l’Idaho et l’industrie technologique au sens large. »

Des conséquences sur le rapprochement entre Micron et Elpida

Mark Durcan, le COO de la société, a pris l’intérim jusqu’à ce qu’un nouveau PDG soit nommé. Une réunion exceptionnelle du conseil d’administration a également eu lieu ce week-end. Durcan avait annoncé le mois dernier qu’il allait prendre sa retraite au mois d’août 2012.

Au-delà de la disparition tragique de celui qui était PDG de Micron depuis 1994 et qui avait rejoint la société en 1983, des questions se posent naturellement sur le rapprochement potentiel entre Micron et la société japonaise Elpida.

Les prix de la DRAM ont chuté en 2011 mettant certaines sociétés dans le rouge. C’est le cas d’Elpida qui a présenté la semaine dernière des pertes pour le cinquième trimestre consécutif. Le dernier fabricant japonais de DRAM subit une forte pression de la part de ses créanciers et de ses banques. Un regroupement avec Micron avait été entrevu à la mi-janvier 2012 et se voulait salvateur. De son côté, Steve Appleton avait laconiquement reconnu que les consolidations dans le secteur de la DRAM étaient inévitables.

Des conséquences sur le secteur de la DRAM

Selon Trendforce, société d’analyse de marchés, la disparition d’Appleton aura non seulement des répercussions sur la consolidation entre Micron et Elpida, mais aussi des conséquences directes sur le marché de la DRAM. Micron est le quatrième fabricant de DRAM mondial avec 11,8 % de parts de marché au troisième trimestre 2011. Une fusion avec Elpida permettrait de hisser le groupe à la troisième place mondiale derrière Samsung et Hynix, et d’offrir une taille critique à la nouvelle entité.

L’industrie de la DRAM subit une énorme pression avec une baisse des prix moyens qui pèse sur les sociétés. En l’absence de regroupements, certains acteurs pourraient disparaître bouleversant ce pan de l’industrie de l’électronique. Les consolidations dans le secteur de la DRAM pourraient en effet prendre du retard alors qu’il y a urgence. Les répercussions toucheraient alors directement les États-Unis, Taïwan et le Japon qui sont les trois pays où de la DRAM est produite.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur