La hausse des prix des disques durs pèsera sur le PC

Cloud

Face à la pénurie de disques durs qui se profile suite aux inondations thaïlandaises, les constructeurs se tournent vers le marché gris. Avec des prix qui doublent au bout du compte.

Les inondations qui frappent la Thaïlande risquent de ne pas sérieusement compliquer les affaires des constructeurs et, au final, le portefeuille du consommateur. Face à la baisse de production, de l’ordre de 30  %, provoquée par le ralentissement, voire l’arrêt, de certains sites de production de disques durs, notamment, les constructeurs se tournent vers le marché gris (produits de marque revendus sous une autre marque) pour alimenter leurs stocks, selon DigiTimes.com.

Conséquence ? Des tarifs qui explosent. Le disque 500 Go passe de 45 dollars à plus de 100 dollars, et de 35 dollars à plus de 60 dollars pour une version 320 Go. Autant d’augmentations tarifaires qui seront reportées sur le coût des machines finale. De quoi grever un budget sur un projet d’achat de plusieurs dizaines ou centaines de PC, surtout sur les modèles d’entrée de gamme aux marges très réduites et dont il sera quasi impossible d’absorber la hausse du prix du média de stockage. D’autant que le disque dur n’est pas le seul composant indirectement touché par les inondations. Semi-conducteurs et barrettes mémoire sont également victimes de la catastrophe.

Hausse en vue : 4 %, 10 %, autre ?

La Thaïlande est le deuxième pays mondial producteur de disques durs après la Chine. Les cinq grands constructeurs y ont installés leurs usine, notamment Western Digital qui risque d’y perdre sa suprématie sur le marché en voyant sa production passer de 58 millions d’unités à moins de 26 millions. Le ralentissement de la production pèsera donc inévitablement sur la fourniture des composants au quatrième trimestre avec une conséquence sur l’offre au premier trimestre 2012.

Si une hausse tarifaire semble inévitable, reste à savoir quel en sera le taux moyen. Le cabinet IHS l’estime à 10  %. Certains fournisseurs asiatiques cités par DigiTimes évoquent 4  %. Tout dépend en fait de la configuration du PC. Il n’en reste pas moins que ces augmentations de prix ne sont certainement de nature à stimuler le marché du PC, notamment dans la grande distribution qui marque un ralentissement sensible ces derniers mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur