Le marché des smartphones ralentira dès 2014

MobilitéOS mobilesPoste de travailSmartphones
crédit photo © Oleksiy Mark - shutterstock

De plus de 19% de hausse en 2014, la croissance des smartphones devrait tomber à 6% en 2018. Avec des prix unitaires toujours plus tirés vers le bas.

Selon IDC, il se vendra 1,2 milliard de smartphones en 2014. Contre 1 milliard en 2013. Soit une croissance de 19,3%. « 2014 marquera l’année où la croissance des smartphones aura baissé comme jamais », estime le cabinet d’études. Une tendance qui ira en s’accentuant puisque la hausse du marché s’établira à 8,3% en 2017 et 6,2% en 2018, selon les prévisions d’IDC.

Le ralentissement de la demande a déjà commencé dans les marchés occidentaux, saturés. La croissance sera, dans les années à venir, avant tout portée par les pays émergents. Ce qui impliquera des changements économiques avec des prix toujours plus tirés vers le bas (comme l’illustre la stratégie de Mozilla de proposer un smartphone FirefoxOS à 25 dollars). « Les nouveaux marchés de la croissance s’accompagnent de leurs règles différentes et le ‘premium’ ne sera pas un facteur important dans ces régions », déclare Ryan Reith, directeur pour le suivi du marché des smartphones chez IDC.

260 dollars pour un smartphone en 2018

De fait, alors qu’en 2014 la dépense pour un smartphone devrait s’élever à 308 dollars en moyenne dans le monde, elle tombera à 260 dollars en 2018. Ce qui va obliger les constructeurs de terminaux et opérateurs à redoubler d’imagination pour trouver un modèle économique viable à cette industrie.

A ce petit jeu, c’est Android qui y gagnera le plus. Du moins en volume. Le nombre de smartphones équipés de l’OS de Google vendus entre 2014 et 2018 devrait passer de 950,5 millions d’unités (soit 78,9% du marché) à 1,32 milliard (76%) en 4 ans. Soit une hausse de 10,7%, légèrement supérieur aux 10,2% de celle de l’iPhone (iOS) qui passera de près de 180 millions d’exemplaires (14,9% du marché) à moins de 250 millions (14,4%) sur la période. De par leur faible position sur le marché aujourd’hui, les Windows Phone connaîtront la croissance la plus impressionnante : +29,5% avec moins de 122 millions d’unités contre 47 millions cette année.

IDC smartphones prévisions 2014-2018

Windows Phone le grand perdant

Mais c’est Microsoft et ses partenaires qui connaîtront le recul tarifaire le plus important jusqu’au point de tomber sous ceux d’Android. En passant de 265 dollars en moyenne à 195 dollars, les tarifs des Windows Phone régresseront de 8,3%, contre 6,1% pour les terminaux Android (à 202 dollars en 2018). Fort de sa politique haut de gamme, Apple restera le vendeur le plus rentable en limitant la baisse de 1,2% à 610 dollars en moyenne par iPhone (contre 649 dollars attendus cette année).

Reste l’inconnue Blackberry dont les ventes des appareils devraient se négocier autour de 324 dollars en moyenne (contre 339 en 2014)… si l’entreprise survit à ses difficultés actuelles. Paradoxalement, les OS alternatifs (FirefoxOS, Sailfish, Tizen, Ubunu…) seront les seuls à profiter d’une croissance tarifaire, certes limitée (+1,4% à 173 dollars en 2018) mais bien réelle.

crédit photo © Oleksiy Mark – shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur