Le navigateur web Google Chrome fait son entrée sous Android

MobilitéNavigateursOS mobilesPoste de travailSmartphonesTablettes

Les ingénieurs de Google ont levé le voile sur la mouture Android du navigateur web Chrome. Encore au stade de la bêta, cette version semble d’ores et déjà très prometteuse.

Google vient de présenter une version bêta de son navigateur Chrome compilée pour le système d’exploitation mobile Android. Chrome for Android dispose d’une interface utilisateur adaptée aux terminaux disposant d’un écran tactile (smartphones et tablettes).

L’application pourra être téléchargée directement sur l’Android Market. Attention, car elle n’est compatible qu’avec la mouture 4.0 de l’OS. Les premiers commentaires des utilisateurs sont enthousiastes : tous louent la rapidité de cette solution.

Quelques fonctions manquent toutefois encore à l’appel, comme la possibilité pour le butineur de se déclarer en tant que navigateur desktop (et non mobile), le support des greffons, ou celui des extensions. Ces problèmes devraient toutefois être rapidement résolus, la version Android de Chrome s’appuyant sur le code source de la mouture desktop (ici, celui de Chrome 16.0.915.75).

Nous notons également la présence d’une fonction de synchronisation, particulièrement efficace. Elle sera probablement plus pérenne que celle livrée avec le butineur de base d’Android, qui finit immanquablement par devenir non fonctionnelle (c’est le cas sous Android 3.x), les deux produits évoluant à une vitesse différente.

Android, paradis des navigateurs ?

Le système d’exploitation mobile de Google se différencie de plus en plus de l’offre d’Apple sur le terrain des navigateurs web. Sous iOS, seuls les produits basés sur le moteur HTML intégré au système sont acceptés, ce qui limite fortement l’offre. A contrario, tous les butineurs desktops – ou presque – sont aujourd’hui accessibles sous Android : Firefox, Opera, et maintenant Chrome.

Avec l’arrivée de Chrome for Android, nous pouvons nous demander quel sera l’avenir de Chrome OS. Ceci ne fera que renforcer la conviction d’Eric Schmidt, l’ex-PDG de Google, qui ne voulait pas de cet OS.

Notez que Chrome est, à ce jour, le second navigateur web du marché, avec près de 30 % de parts de marché.

Crédit photo : © Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur