Le nouveau Google Chrome propose la traduction instantanée des pages web

Logiciels

La nouvelle version du navigateur Google Chrome offre également une série d’option qui renforce le contrôle des données personnelles.

Google vient de mettre à jour la version bêta de son navigateur Chrome. Cette nouvelle version 4.1 (4.1.249.1021 beta (40167) exactement) s’illustre par une plus grande possibilité de contrôler ses données personnelles et l’intégration d’une fonction de traduction instantanée.

La section ‘Paramètre du contenu…’ fait ainsi son apparition dans les Options avancées du navigateur. Celle-ci permet de gérer l’acceptation et la conservation des cookies, d’autoriser ou non l’exécution du JavaScript, le chargement des images, le comportement des pop-up, l’usage des plug-in par les pages web, etc. Autant de paramètres, déjà proposé par la plupart des navigateurs concurrents, qui viennent renforcer la sécurité de l’utilisateur en plus du mode de navigation privée qui permet d’effacer toutes traces du passage en ligne de l’internaute.

googlechromesecurite.jpg

Google précise également que « la boîte de dialogue Options de Google Chrome contient également un lien vers le gestionnaire des paramètres d’Adobe Flash Player, qui permet de visualiser et contrôler les objets locaux qu’Adobe Flash stocke sur l’ordinateur ». Le lien en question pointe vers une page du site de Macromedia (l’éditeur du format Flash désormais propriété d’Adobe) qui explique les subtilités du gestionnaire des paramètres de Flash auxquels on accède en éditant les Paramètres de l’objet Flash depuis un clic droit. Un niveau de contrôle supplémentaire de ses données personnelles. Une fonctionnalité cependant commune à tous les navigateurs supportant la technologie d’Adobe. Autre nouveauté intéressante, la traduction instantanée d’une page web désormais supportée par Chrome en natif sans passer par une quelconque extension. Concrètement, lorsqu’une page affiche un contenu dans une langue différente de celle paramétré par défaut au sein du navigateur, une barre dynamique apparaît en haut de l’écran pour proposer de traduire le contenu à la volée.

La fonctionnalité s’appuie sur le service Google Traduction (Google Translate). La perfection est donc loin d’être à l’ordre du jour mais le service peut s’avérer utile pour avoir une idée du sens d’un article dans une langue totalement incompréhensible pour l’utilisateur. Un service dont l’accès est désormais simplifié avec la nouvelle version du navigateur.

A ce jour, la traduction est proposée dans 52 langues. Si on reste encore loin de la traduction universelle instantanée (et parfaite), Google fait tout pour s’en approcher.

Voilà qui devrait en tout cas séduire toujours plus d’internautes et permettre à Google de poursuivre son offensive sur le marché des navigateurs. Selon les statistiques de StatCounter début mars 2010, Chrome est utilisé par 6,72% des internautes contre 55,28% pour Internet Explorer et moins de 31% pour Firefox (en légère baisse par rapport à février). Largement devant les 4,44 % de Safari et les moins de 2 % d’Opera. Une situation que l’élargissement de l’offre depuis le ballot screen de Windows devrait renforcer même si une majorité d’internaute ne connaît pas cette possibilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur