Le NYSE Euronext réduit ses coûts de 50% avec Red Hat JBoss

Réseaux

Dorénavant les services du NYSE Euronext s’appuieront sur JBoss Enterprise Middleware de Red Hat. Un contrat de taille pour l’éditeur américain.

Les produits de Red Hat ont décidément le vent en poupe dans le secteur de la finance. Il est vrai qu’en décrochant le marché du Chicago Mercantile Exchange (la plus grosse place d’échanges au monde), l’éditeur américain ne pouvait que mettre en confiance d’autres acteurs.

La compagnie a ainsi équipé le Tokyo Stock Exchange, mais a raté la migration sous Linux du London Stock Exchange. Red Hat se rattrape aujourd’hui, en dévoilant que le NYSE Euronext vient d’adopter son offre middleware JBoss Enterprise. Le groupe utilisait déjà les solutions Linux de la firme.

Grâce à JBoss, les responsables de NYSE Euronext espèrent se séparer des solutions propriétaires et rassembler tous leurs services informatiques sous la même bannière. « Nous avons pu mesurer d’importants bénéfices dans deux domaines spécifiques : les économies de coûts et la simplicité de l’architecture. Au fur et à mesure de la migration de nos plates-formes vers JBoss Enterprise Middleware, nous avons ainsi été en mesure d’atteindre une réduction des coûts de 50-60 % », explique Brian Clark, architecte logiciel en chef chez NYSE Euronext.

Cette architecture unifiée et simplifiée a également d’autres avantages : elle permet de rendre plus aisés le déploiement et l’administration des services, d’améliorer les performances du système et de réduire le temps de réponse global de la plate-forme. Une composante essentielle pour les places financières. Rappelons que NYSE Euronext assure plus de 100 000 échanges par seconde. Une belle réussite pour l’offre middleware open source de Red Hat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur