Le Robert tente l’aventure sur le Web, en mode payant

Cloud

Le dictionnaire prend le risque du payant avec abonnement mensuel ou annuel

Le contenu du bon vieux dictionnaire, Le Robert, sera désormais disponible sur Internet. Cette nouvelle intervient au lendemain de la fermeture d’ Encarta, l’encyclopédie en ligne de Microsoft. Les Editions Le Robert, loin d’être chamboulées par la nouvelle, ont préféré prendre le taureau par les cornes et tenter leur chance sur le Web.

L’éditeur, contrairement à la fondation Wikimedia à l’origine de Wikipedia et du Wiktionnaire, a préféré opté pour un modèle payant fondé sur des abonnements mensuels ou annuel.

Ainsi, un abonnement de 3 mois au Petit Robert et le Grand Robert & Collins (le dictionnaire français-anglais), sera facturé 9 euros par mois ou 24 euros par an. L’abonnement au Grand Robert, sera quant à lui, proposé en une seule et unique formule de 48 euros par an.

Les versions en ligne de ces dictionnaires encyclopédiques seront accompagnées, à l’exemple de la version CD de l’encyclopédie Universalis, de nombreux compléments tels que des notices des auteurs de citations ou encore des indications sur la prononciation vocale d’un mot ou d’un nom.

Les dictionnaires en ligne seront non seulement accessibles depuis des ordinateurs mais également depuis des téléphones mobiles, tels que l’iPhone et le BlackBerry, une mesure incontournable vu le succès remporté par les ‘smartphones’ de ces marques.

La réussite de l’entreprise reste incertaine. Mais les Editions Le Robert restent confiantes. “Nous visons 10.000 abonnés fin 2009“, a précisé à l’AFP Marianne Durand, directrice générale des Editions Le Robert. Il reste à savoir si les internautes se laisseront tenter par une offre payante, dont la qualité n’est plus à prouver, mais un tantinet trop cher – face aux offres gratuites qui pullulent sur Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur