Le SP1 de Vista entre en production, Windows Server 2008 en RTM

Logiciels

Les internautes pourront télécharger le service pack 1 fin février ou début mars, pas avant…

L’information circulait depuis plusieurs jours, elle a été confirmée sur le blog de Microsoft dédié à l’OS et par voie de communiqué de presse. Parallèlement à cette annonce Microsoft confirme la disponibilité de la version RTM de Windows Server 2008… C’est Noël après l’heure chez Microsoft !

Microsoft vient donc de livrer la version RTM (Release to manufacturing) du très attendu Service Pack 1 pour Windows Vista. Pour l’instant, ce SP1 est disponible pour les OEM en anglais, en français, en allemand, en espagnol, et en japonais.

Il s’agit d’un moment très important pour le système d’exploitation de Redmond. Microsoft estime en effet que les migrations vers sa plate-forme vont être dopées par l’annonce de cet ensemble de correctifs, qui va rendre l’OS plus stable, fiable et interopérable.

Les migrations sont surtout attendues en entreprises. La majorité des directeurs informatiques – 90 % selon King Research – n’envisagent pas de migrer leurs postes actuellement sous Windows XP ou 2000 vers Vista, et plus de la moitié d’entre eux (52 %) n’ont pas encore planifié la migration… Sous la pression, certains fabricants de PC comme Dell ou HP, doivent à nouveau proposer des machines sous XP …

Par exemple, avec SP1, le partage de fichiers sur le réseau du domicile ou pro, va être accéléré d’au moins 50% (prévision de Microsoft). Le passage en mode veille devrait également être plus rapide. Par ailleurs, la consommation d’énergie et par conséquent l’autonomie (vrai aussi bien sur poste fixe que nomade) devrait être améliorée, la copie des fichiers d’un dossier à l’autre plus rapide, l’activation de l’ActiveX sur certaine page Internet n’est plus nécessaire. Enfin, ce Service Pack apporte à l’OS le support du système de fichiers exFAT (Extended File Allocation Table), utilisé par certains matériels à mémoire Flash.

Selon Mike Nash responsable produit de la firme, “les améliorations apportées par le SP1 sont multiples, elles portent principalement sur la vitesse et la stabilité. Elles ont notamment été élaborées grâce au retour de nos clients tirés du programme Customer Experience Improvement. Ce SP1 modifie l’architecture même de l’OS. Ce qui à court terme va provoquer des problèmes, mais nous sommes certain que sur le long terme cet investissement sera payant “.

D’après Nash, 98 des 100 applications les plus utilisées peuvent fonctionnent sous Vista. Aujourd’hui 78.000 équipements sont supportés par le service Windows update contre 34.000 au mois de novembre 2006. 100 millions de copies de Vista ont été vendues dans le monde. (ndlr : un chiffre qui s’explique par la vente liée).

Attention à ne pas confondre. Cette version RTM s’adresse en priorité aux partenaires OEM de Microsoft.

Désormais, SP1 va donc être livrée sur les nouveaux ordinateurs des grandes marques. La version téléchargeable en ligne ne sera livrée qu’à la fin février ou le début mars ce qui fait saliver les utilisateurs …

Microsoft indique avoir commencé le pressage de SP1 sur DVD pour les clients « pros ».

Microsoft annonce aussi la version RTM de Windows Server 2008

De son côté, Windows Server 2008 sera disponible à la vente le 1er mars prochain. Les clients actuels sous contrat de licence en volume et titulaires de la Software Assurance ou d’un accord Entreprise pourront télécharger le logiciel d’ici fin février, dans le cadre de l’évènement de lancement commun de Windows Server 2008, SQL Server 2008 et Visual Studio 2008 (Evènement « Heroes Happen Here » organisé le 27 février à Los Angeles).

Selon l’éditeur, le code du logiciel présentera le plus haut niveau de sécurité jamais offert avec les produits Microsoft, a promis Ben Fathi, vice-président du développement Windows.

Le nouveau système d’exploitation intégrera pour la première fois Windows Server Virtualisation, une application qui permet la virtualisation des serveurs sur une seule machine tout en séparant distinctement chaque machine virtuelle afin de réduire les risques de sécurité.

Le système d’exploitation sera également équipé du système de chiffrement BitLocker, qui crypte l’intégralité du disque dur à des fins de sécurité. La technologie était initialement conçue pour les ordinateurs portables mais, selon Ben Fathi, la demande a été si forte que Microsoft a décidé de l’intégrer dans son système de serveur. “Quand nous avons intégré la technologie dans les ordinateurs portables, nos clients ont manifesté leur désir de la voir utiliser dans les bureaux de leurs filiales, afin qu’en cas de vol de serveur, les données demeurent inaccessibles”, poursuit-il.

Les serveurs sont de plus en plus la cible de pirates, comme en témoigne l’attaque de First Response Finance, qui a ensuite utilisé ou vendu ses informations financières à des organisations criminelles. Microsoft intégrera également la technologie Network Access Protection, la version Microsoft du système Network Access Control de Cisco. Cette technologie définit des règles de sécurité pour les machines autorisées d’un réseau et interdit ou réduit l’accès au réseau de tout nouvel ordinateur qui ne répond pas aux critères.

Le système d’exploitation sera enfin doté de technologies de contrôle, conçues pour gérer l’utilisation des clés USB et des données auxquelles ils accèdent, ainsi que d’une console de gestion PKI.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur