OS : Suse livre Linux Enterprise 15 SP1

CloudLogicielsOpen Source

Suse propulse son système d’exploitation multimodal renforcé pour soutenir applications conteneurisées et natives pour le cloud.

Suse a confirmé la disponibilité de Suse Linux Enterprise 15 Service Pack 1, l’OS multimodal du groupe. Il est conçu pour renforcer la prise en charge d’applications conteneurisées et natives pour le cloud, sans sacrifier l’informatique héritée (Legacy IT).

Modulaire, le système a été pensé pour permettre aux entreprises de « déployer et transférer facilement leurs flux de travail critiques à travers leurs environnements sur site et dans des clouds publics », a déclaré Thomas Di Giacomo, président ingénierie de Suse.

La firme ambitionne ainsi de soutenir « une infrastructure informatique traditionnelle efficace, tout en fournissant une plateforme attrayante pour les développeurs. »

Linux, HPC et ARM

Suse Linux Enterprise 15 SP1 optimise le modèle d’OS multimodal (base de code commune, modularité, développement communautaire…) promu par l’éditeur open source européen.

Suse met plus particulièrement en exergue les fonctionnalités suivantes :

– une migration « simplifiée » de Linux community vers Linux entreprise

Les développeurs doivent pouvoir « migrer en quelques clics » un système openSUSE Leap vers Suse Linux Enterprise Server. Les entreprises, de leur côté, peuvent bénéficier d’outils proposés par la communauté (Suse Package Hub).

– la prise en charge de charges de travail liées au calcul haute performance (HPC)

Avec le Service Pack 1, Suse Linux Enterprise Server (SLES) for ARM 15 prend en charge des serveurs ARM 64 bits et de dispostifs IoT d’automatisation industrielle.

Pour les appareils Raspberry Pi 64 bits, « la solution est désormais compatible avec l’audio et la vidéo full HDMI », et fournit une image ISO pour accélérer l’installation.

– la sécurité matérielle des données

Le Service Pack 1 prend notamment en charge la technologie de virtualisation chiffrée d’AMD (Secure Encrypted Virtualization – SEV).

Suse met également en avant la réduction du temps de maintenance permise par le SP1, d’une part, et du temps de latence (SLES associé à la mémoire Intel Optane DC et aux processeurs de seconde génération Intel Xeon Scalable), d’autre part.

Et ce un an après le lancement de la version intiale SLES 15.

(crédit photo : laboratoriolinux on Visualhunt.com CC BY-NC-SA)

Lire aussi :