Le W3C compresse le XML pour les besoins des terminaux mobiles

Cloud

Format XML compressé, spécifiquement dédié au transfert de messages entre les applications, l’EXI est aujourd’hui standardisé par le W3C.

Le W3C vient de lancer la mouture définitive de l’EXI 1.0. Kesako ? EXI, pour Efficient XML Interchange, est un standard visant à présenter les données XML sous forme compressée. Le XML est utilisé pour structurer des informations. Il est par exemple souvent employé dans le cadre de l’envoi de messages entre plusieurs applications, en particulier au travers d’un réseau.

Les logiciels employant l’EXI pourront donc s’échanger des informations plus rapidement et en consommant moins de bande passante. Vu sous cet angle, ce standard semble parfaitement taillé pour les applications des terminaux mobiles connectés, comme les smartphones.

Il est également d’ores et déjà utilisé au sein d’applications enfouies, où la bande passante disponible est peu importante. Certains organismes l’ont ainsi adopté comme mode de communication pour les réseaux de compteurs intelligents. Autre application, pour des raisons de rapidité cette fois-ci, EXI est employé pour accélérer la vitesse des transactions boursières.

« Nous proposons des produits EXI depuis plusieurs années et nous sommes étonnés des réalisations de nos clients », constate John Schneider, directeur technique chez AgileDelta et rédacteur de la spécification EXI. « Ils ont multiplié leurs performances par 100 et étendu leurs réseaux de données aux applications grande vitesse pour les avions, les automobiles, les terminaux mobiles et les réseaux de capteurs. »

Comme la plupart des standards ouverts édictés par le W3C, l’EXI est issu du travail de nombreuses firmes, dont Adobe, BEA, France Telecom, IBM, Intel, Oracle, Nokia, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur