Les PC de campagne d'Obama et McCain victimes de piratage ?

Sécurité

Yes we can !

Si l’information paraît croustillante, le magazine Newsweekreste cependant avare en détails sur un éventuel piratage des deux hommes politiques. Une irruption qui serait le fait d’une “entité étrangère” encore inconnue.

L’attaque, qui selon les chercheurs aurait eu lieu au milieu de l’été n’est pas à prendre à la légère. Par un simple virus, les bureaux de campagne des deux candidats ont été clairement ciblés. “Un nombre conséquent” de données auraient alors été volées. Une firme spécialisée dans la sécurisation et dont l’identité est encore inconnue aurait même été appelé pour mettre fin à la menace.

Cette faille dans les ordinateurs des candidats rappelle que les campagnes politiques sont aussi des terrains de chasses pour les hackers. Il devient ensuite plus compliqué pour eux de pirater la machine du président des Etats-unis encore que…

L’affaire est prise très au sérieux puisqu’une enquête fédérale est en cours pour déterminer la source du piratage. A en croire le magazine, “Des responsables du FBI et de la Maison Blanche penchent pour une entité ou une organisation cherchant à rassembler des informations sur les positions politiques des deux camps“. Dès lors, on réhabilite le mythe du grand ennemi russe : “les experts techniques d’Obama, estiment pour leur part que les hackers sont russes ou chinois…“. Clin d’œil à peine masqué aux déclarations du démocrate pendants a campagne sur sa politique de cyber-défense.

A la presse, il déclarait, voilà plusieurs semaines “Nous savons que le cyberespionnage est en constante augmentation. Des pays comme la Chine l’ont pris en compte très rapidement, cela fait huit ans que nous traînons les pieds“. Obama, pas encore entré dans le saint des saints semble donc déjà commencer à placer ses pions pour mettre en place sa politique.

Les politiques d’Outre-Atlantique sont décidément bien sujets à la piraterie puisque déjà, la boîte e-mail de la colistière de John McCain avait été visitée. Un internaute avait alors réussi à détenir l’adresse électronique de l’actuel gouverneur de l’Alaska, Sarah Palin.

Captures d’écran et photos volées à l’appui, le pirate a expliqué comment il a réussi à s’introduire dans le compte des adresses gov.palin@yahoo.com ou gov.sarah@yahoo.com. Le hacker a traqué Sarah Palin en recueillant des informations dans les médias, ou communiqués pour connaître son adresse électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur