Les réseaux métropolitains Ethernet vont proliférer

Réseaux

Les réseaux métropolitains Ethernet vont connaître un boom -affirme une étude d’Infonetics publiée ce mois de juillet

Raison majeure? Le développement rapide des technologies qui permettent aux trames Ethernet des réseaux locaux d’être transportées directement sur la fibre optique ou encapsulées sur des réseaux télécoms de transport Sonet (

Synchronous Optical Network) et SDH (Synchronous Digital Hierarchy). Place aux trames Ethernet sur tous les supports de réseaux: fibre optique ou câblage en cuivre ou câble coaxial… Les ventes d’équipements Ethernet, qui ont représenté 2,5 milliards de dollars en 2002, pèseront 5,9 milliards en 2005. Et, sur ces 3 ans, le nombre de connexions grimpera de 906.000 à 3,6 millions de ‘ports’. Pour l’essentiel, il s’agira d’équipements tels que des routeurs et des commutateurs directement connectables sur la fibre. Mais, en réalité, ce sont les solutions sur câblage cuivre ou coaxial qui se développeront le plus vite, notamment avec le boom des liaisons xDSL. De 5% de ventes en 2002, elles se hisseront à 13% du marché en 2006, tandis que la part de l’Ethernet sur fibre optique se réduira de 65% à 55%, et celle d’Ethernet sur Sonet et SDH diminuera aussi proportionnellement de 22% à 17%. Explication: les accès Internet en xDSL Cette forte progression d’Ethernet sur les réseaux des métropoles s’explique par le développement rapide des accès xDSL en Ethernet -avec un boom spectaculaire en Asie. La croissance des ventes de solutions Ethernet sur les réseaux de câblage en cuivre et de câble coaxial sera de 62% par an! L’autre facteur de cette forte progression, c’est la maturité des solutions à très haut débit: les commutateurs à 10 gigabits/seconde arrivent déjà sur le marché. PON: passive optical networks, ou fibre noire


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur