Les terminaux Android plus populaires que l’iPhone

CloudOS mobiles

Aux États-Unis, les smartphones Android se vendent mieux que les produits signés Apple ou RIM. À ce rythme, il ne faudra plus très longtemps à cette plate-forme pour rejoindre ses concurrents en terme de parts de marché.

Le cabinet d’étude Nielsen confirme aujourd’hui le succès grandissant des terminaux Android sur le marché américain. Ainsi, les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à opter pour cette plate-forme mobile lors de leur achat : 32 % en août, contre 25 % en faveur de l’iPhone et 26 % au profit des BlackBerry.

L’arrivée de l’iPhone 4 a eu un impact fort sur les ventes de BlackBerry, mais n’a en rien arrêté la progression d’Android. Depuis janvier, la part de marché des smartphones Android est ainsi passée de 8 % à 19 %. Une hausse spectaculaire. Dans le même temps, l’iPhone est resté stable, à 28 % de parts de marché, et les BlackBerry ont commencé une dégringolade, de 36 % à 31 % de parts de marché.

Certes, nous ne pouvons demander à Apple, seul constructeur de l’iPhone, de tenir indéfiniment la dragée haute aux nombreux fabricants de smartphones Android. Ceci est d’autant plus vrai que l’iPhone n’est pas disponible chez tous les opérateurs américains. Toutefois, les faits demeurent : aux États-Unis, Android connait aujourd’hui une dynamique que ni RIM, ni Apple, ne semblent en mesure de pouvoir contrer. Cette plate-forme est de surcroît tirée vers le haut par des compagnies comme HTC, qui proposent des terminaux aboutis et largement disponibles chez les opérateurs de télécommunications sans fil.

Notez que ces chiffres ne sont – bien évidemment – pas transposables directement en Europe, où la plate-forme mobile la plus populaire est toujours Symbian (une offre totalement absente du marché américain). La montée d’Android dans notre région reste toutefois elle aussi très rapide.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur