LiMo 4 vise à son tour le marché des tablettes

CloudMobilitéOpen SourceSmartphonesTablettes

Le système d’exploitation mobile LiMo 4, basé sur Linux, sera aussi bien accessible sur les smartphones que les tablettes.

La plate-forme mobile LiMo est longtemps restée dans l’ombre. Et pourtant, cet OS Linux est très populaire dans le secteur de feature phones, des terminaux placés à mi-chemin entre les mobiles classiques et les smartphones.

Avec LiMo 4, tout ceci pourrait changer, cette offre s’ouvrant aux applications tierces et au marché des smartphones (comme nous l’expliquions précédemment). La fondation chargée du développement de ce système vient aujourd’hui de dévoiler les quatre classes de produits auxquelles s’adressera cet OS. Les candidats choisis sont les smartphones de haut de gamme, de milieu de gamme et d’entrée de gamme, ainsi que les tablettes. Un plan très ambitieux, qui ne laisse plus aucune place aux feature phones.

« Je suis ravi que LiMo 4 soit capable de supporter un tel éventail de catégories d’appareils, ce qui permettra d’élargir les opportunités de marché, tant pour les opérateurs que les équipementiers » déclare Kiyohito Nagata, directeur général du département stratégie marketing de NTT DoCoMo et président de la fondation LiMo. « Ces quatre classes seront très utiles pour les entreprises qui planifient de créer des terminaux LiMo 4. Nous prévoyons le lancement de plusieurs produits au cours de cette année. »

Ce système d’exploitation mobile ne devrait toutefois pas faire de l’ombre aux autres offres Linux, comme Android… ce qui est peut-être sa plus grande force. En effet, cet OS ouvert est par essence discret. Les opérateurs de télécommunications pourront ainsi placer les terminaux LiMo sous leur propre marque, en piochant ici et là dans l’écosystème d’applications pour créer leurs propres boutiques de logiciels. Un moyen efficace de proposer des produits originaux et donc de se démarquer de la concurrence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur