L’industrie japonaise ne veut pas payer de licence à SCO

Régulations

Les fabricants d’ordinateurs nippons, Fujitsu et NEC en tête, font front commun contre la licence que SCO veut imposer sur Linux

L’alerte d’

Atos Origin sur sa prévision de croissance et sa marge opérationnelle s’est cumulée avec le recul de son chiffre d’affaires, tous deux prenant leur source dans le recul de l’activité de la SSII en Grande-Bretagne. Dans le collimateur des investisseurs, le titre Atos Origin a dévissé de -17,63 %. Et il a entraîné dans sa chute les valeurs des SSII françaises. Capgemini a chuté de -5,38 %, Steria -4,86 %, GFI Informatique -3,03 %, Alten -2,38 %, Sopra Group -1,05 %. Et de quatre, quatrième séance consécutive à la baisse à la Bourse de Paris, qui évolue au rythme du conflit au Proche-Orient. Le CAC 40 s’est replié de -0,33 % à 4.734,54 points. A l’inverse, malgré ses hésitations, la Bourse de New York a terminé en hausse, profitant enfin de la publication de bons résultats trimestriels, dont le mythique Coca Cola. Le Dow Jones a progressé de 0,48 % à 10.799,23 points et le Nasdaq de 0,27 % à 2.043,23 points. Le Département américain du Travail a publié son indice des prix à la production en juin, qui ont progressé de 0,5 %, au dessus des prévisions des économistes. Bien évidemment, c’est l’énergie qui est le principal moteur de cette hausse. Le Département américain du Trésor a quant à lui publié les chiffres des entrées nettes de capitaux en mai, qui ont bondi à 69,6 milliards de dollars. Encore une fois l’économie américaine s’en tire bien, les entrées de capitaux ont largement couvert le déficit commercial, à 63,8 milliards sur la même période. Le dollar continue de se redresser, à 1,2508 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole repart à la hausse, à 76,20 dollars le baril de brut léger. En se retirant de la compétition pour l’acquisition des 54 % de PagesJaunes détenus par France Telecom, Vivendi a rassuré ses actionnaires. Par de surprise de leur part, ils ont montré leur satisfaction, le titre a progressé de 1,30 %. Les bons résultats de Soitec n’ont pas résisté à la pression des marchés. Le titre a reculé de -0,84 %. Pourtant, le bond de 67,1 % du chiffre d’affaires du groupe et sa confiance dans l’avenir auraient dû suffire à terminer sur une progression. Les valeurs technologiques ont joué la baisse. Iliad -5,53 %, Oberthur CS -4,48 %, Ubi Soft -4,35 %, EADS -2,27 %, Dassault Systèmes -1,79 %, Gemalto -1,41 %, Altran -0,76 %, Alcatel -0,68 %, France Telecom -0,43 %, Business Objects -0,20 %. Rares ont été les hausses : STMicroelectronics 0,77 % et Thomson 0,58 %. A Wall Street, le comportement des valeurs technologiques n’a pas été plus marqué. A la hausse : Oracle 2,08 %, Intel 2,02 %, Yahoo 1,26 %, Microsoft 1,16 %Apple 1,01 %, IBM 0,76 %, Adobe 0,36 %, Applied Materials 0,19 %, eBay 0,11 %. A la baisse : Google -1,19 %, Dell -1,07 %, HP -0,80 %, Sun +0,77 %, Amazon.com -0,53 %, Cisco -0,50 %, Electronics Arts -0,35 %, Symantec -0,33 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur