Logiciel : Oracle supplante IBM comme second éditeur mondial

Régulations
Oracle business intelligence in memory

Le Top 10 mondial de l’édition, archi-dominé par Microsoft, voit Oracle arracher la seconde place à un IBM peu dynamique. SAP, seul éditeur non-américain, est quatrième.

Selon le cabinet d’études Gartner, en 2013, Oracle est devenu le second éditeur mondial, avec 29,6 Md$ de chiffre d’affaires sur cette activité. IBM, qui occupait jusqu’à présent cette seconde place sur le podium, est devancé pour 500 M$. La firme de Larry Ellison doit cette prise de pouvoir à une croissance supérieure à celle de Big Blue : 3,4 % contre 1,4 %. « Des tendances comme le Big Data et l’analytique, avec des entreprises qui investissent dans les bases de données ou les applications basées sur le Cloud, ont favorisé la croissance d’Oracle », note Joanne Correia, vice-président de la recherche chez Gartner.

Oracle reste toutefois très loin de Microsoft, qui, avec un chiffre d’affaires logiciel de 65,7 Md$, survole le classement et enregistre une croissance annuelle de 6 %. A lui seul, Redmond représente 16 % du marché global de l’édition de logiciels dans le monde.

L’arrivée d’un pure-player du Saas

4ème, SAP est décroché du peloton de tête (18,5 Md$), mais enregistre la plus forte croissance parmi le club très fermé des éditeurs réalisant plus de 10 Md$ de CA.  L’Allemand est aussi le seul éditeur non américain du Top 10, puisqu’on retrouve derrière lui Symantec, EMC, HP, VMware, CA Technologies, Salesforce. Le second éditeur européen, le Français Dassault Systèmes, devrait doubler de taille pour espérer faire son entrée dans le Top 10 mondial.

Ce top 10 fait cohabiter des étoiles palissantes qui peinent à prendre les virages technologiques du Cloud et du Big Data notamment (Symantec, HP, CA Technologies enregistrent des décroissances sur leur activité logicielle), et la principale réussite du Saas ces dernières années – Salesforce -, qui fait son entrée parmi le club très fermé des 10 premiers éditeurs mondiaux aux dépens d’Adobe. C’est aussi Salesforce qui enregistre la croissance la plus significative sur l’année : + 33 %. Une nouvelle preuve du surcroit de croissance qu’amène le modèle Saas pour les éditeurs. A noter également : l’excellente performance de VMware dont la croissance dépasse 14 %.

Globalement, le marché mondial de l’édition de logiciels pesait 407 Md$ en 2013, selon Gartner, une progression de 4,8 % en un an.

A noter que le classement de Gartner est sensiblement différent de celui publié récemment par Pwc (portant il est vrai sur les résultats de 2012). Ce dernier classait un autre acteur européen, Ericsson, comme 5ème éditeur mondial (plus de 8 Md$ de CA).


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur