Open source : MariaDB 10 s’éloigne de MySQL et s’attaque à l’analytique

LogicielsOpen Source

La base de données MariaDB 10 gagne en capacité à monter en charge. Elle se dote également d’attributs lui permettant de se rapprocher des offres NoSQL et de s’ouvrir aux bases de données tierces.

L’outil open source de gestion des bases de données MariaDB passe aujourd’hui en version 10. Une mouture qui se distingue nettement des versions précédentes, et qui s’éloigne par la même occasion de MySQL, projet dont MariaDB se veut un dérivé.

Cette mouture propose d’importantes avancées dans le secteur de la réplication des bases de données. De nouvelles fonctions de réplication parallèle permettront ainsi de décupler les performances d’une infrastructure MariaDB.

À noter également, la possibilité de répliquer les données en provenance de serveurs maîtres distincts. Une fonctionnalité multisource qui permettra d’accéder à des ensembles d’informations massifs. Dans l’autre sens, il est possible de répartir de larges tables de bases de données entre plusieurs serveurs, grâce au moteur Spider.

L’analytique, nouveau défi de MariaDB

Cette capacité à traiter d’importants volumes d’informations se retrouve également dans l’orientation NoSQL de MariaDB 10. Ainsi, un connecteur pour les bases Cassandra est présent en standard. Autre avancée, Connect, un moteur de stockage capable d’accéder à une foule de sources, allant du simple fichier CSV à la base de données compatible ODBC. Une offre conçue spécialement pour l’analytique et le traitement en temps réel de multiples sources de données distinctes.

Développé par un Français, Olivier Bertrand, Connect fait entrer MariaDB dans le monde de l’analytique, voire du Big Data analytique. Un de nos précédents articles traitait de cette solution : « Connect transforme MariaDB en outil de traitement analytique ».

Ces nouveautés ont visiblement su convaincre de nouveaux partenaires de venir rejoindre l’aventure MariaDB. Red Hat annonce ainsi son engagement vis-à-vis de cette offre : « avec sa nouvelle publication aujourd’hui, MariaDB contribue à stimuler l’innovation sur le marché des bases de données », avance Brian Stevens, directeur technique de Red Hat.

« Cette offre anticipe et mène les entreprises IT vers leurs besoins à venir, en proposant une base de données qui prend en charge à la fois l’évolution rapide et l’adaptation à l’existant. Cette innovation est la raison pour laquelle Red Hat a décidé d’inclure MariaDB à la bêta de Red Hat Enterprise Linux 7. »

Des offres commerciales signées SkySQL

La fusion de SkySQL et de Monty Program il y a de cela un an, a renforcé la position de SkySQL en tant que fournisseur majeur de solutions commerciales dédiées à MariaDB. La société finlandaise livre deux nouvelles offres : MariaDB Enterprise 2 et MariaDB Enterprise Cluster 2. Le rapprochement avec le monde NoSQL et les avancées proposées dans le secteur du clustering sont bien évidemment au cœur de ces nouvelles versions.

Notez que MariaDB Enterprise Cluster 2 joue la carte de la réplication multi-maître synchrone, via l’intégration de Galera Cluster. Une solution signée Codership (voir à ce propos l’article « Sakari Keskitalo, Codership : Galera Cluster offre une meilleure protection contre la perte de données »).

Crédit photo : © Julien Eichinger – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les logiciels open source ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur