Micromuse milite pour l’assurance business service

Réseaux

L’éditeur californien, spécialisé dans la supervision et administration en temps réel de la qualité de services, met à jour son argumentaire

À l’origine, Micromuse est un éditeur spécialisé dans l’intégration et l’administration du système informatique. Mais il a constaté que les entreprises souffrent pour consolider leurs infrastructures de données.

C’est pourquoi, voici une dizaine d’années, Micromuse avait déjà proposé une première solution avec une console centralisée de supervision de l’infrastructure, qui permet d’accéder à l’information pertinente – significative et stratégique pour l’entreprise – en réduisant les bruits. Aujourd’hui, Micromuse se dit le plus important fournisseur de solutions pour l’administration en temps réel de la qualité de service et de la disponibilité des applications métiers et des systèmes critiques (Real Time Business Service Assurance). Business Service Management Il s’agit d’outils destinés à l’entreprise, pour la collecte, l’analyse approfondie et le traitement des rapports d’activité et des mesures de performance. Ils couvrent l’ensemble des composants du système d’information, et notamment les systèmes serveurs, les bases de données, les équipements de réseau et les dispositifs de sécurité (pare-feu, détecteurs d’intrusion, systèmes d’authentification, etc.). Ces outils lui permettent de disposer en temps réel des informations disponibles et des informations critiques sur ses systèmes et ses services, à savoir les informations qui ont un impact sur son métier. “Nos solutions sont proches des infrastructures. Nous cherchons à en étendre le spectre afin de dépasser la gestion par silo. C’est notre premier niveau d’intervention. Le second niveau va consister à consolider. Le troisième niveau à modéliser et mesurer les performances“, explique Laurent Maufras du Châtellier, dg de Micromuse France. Pour cela, les solutions de Micromuse sont capables de collecter des informations en provenance de plus de 1000 sources différentes et d’en assurer la consolidation. L’éditeur a d’ailleurs développé des sondes génériques prêtes à l’emploi. Les télécoms, mais aussi les entreprises Parmi ses clients, Micromuse compte 24 des 25 plus grands opérateurs télécoms de la planète. Logique, le pilotage des infrastructures est stratégiques pour le maintient en temps réel des activités de ces entreprises. Mais l’offre de services de l’éditeur intéresse de plus en plus d’entreprises au-delà des télécoms, entreprises dont le métier n’est pas de superviser leurs réseaux. Lorsque ces derniers arrivent à maturité mais que l’entreprise continue de se développer, les processus métiers doivent de plus en plus être contrôlés et surveillés. Mais la démarche n’est pas simple, car même si la solution peut être déployée rapidement, et assurer un retour sur investissement rapide, “toutes les entreprises n’ont pas atteint le même niveau de maturité dans la maîtrise de leur organisation et de leur timing. Deux problématiques peuvent alors se poser : leur capacité à modéliser les processus de leurs services ; mais aussi l’absence de référentiels. Un profond travail de prise de conscience reste donc à faire. “L’évolution de notre marché, et notamment l’attente des grandes entreprises de disposer de solutions pour gérer la qualité de service et la disponibilité des applications métiers et des systèmes critiques de bout en bout, renforce notre besoin de communication“. Micromuse s’adresse en priorité aux grands comptes, mais aussi aux entreprises qui se trouvent confrontées à la nécessité de consolider ensemble leurs applications et leurs infrastructures. Les tarifs des solutions varient en moyenne 100.000 à 300.000 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur